Publié il y a 1 an - Mise à jour le 26.08.2022 - anthony-maurin - 2 min  - vu 514 fois

NÎMES Dernier "Jeudi" et bilan positif pour le commerce local

Les Jeudis de Nîmes sur le parvis de la Maison carrée (Photo Anthony Maurin).

Aux JeuDivins, les visiteurs sont en nombre (Photo Anthony Maurin).

Le dernier Jeudi de Nîmes a réuni visiteurs en masse et commerçants heureux. Course camarguaise aux arènes, concerts sur les places de la cité : tout était réuni pour passer une bonne dernière soirée et pour avoir la sensation d'une bonne saison.

"Et voilà, c'est fini !", lance Thierry aux JeuDiVins. "C'est la mienne !", célèbrent Sophie et Marie. "On n'était pas encore venus mais on se régale. L'ambiance est excellente, les bouteilles sont bonnes et on prend l'air avant de reprendre le boulot..." Encore une fois, l'animation de l'AOC Costières de Nîmes fonctionne bien et devient un rendez-vous incontournable des Jeudis.

Particulièrement cette année, les gens sont descendus dans la rue. Beaucoup de monde en mode balade, mais consomment-ils ? Le temps est à la restriction budgétaire ou à l'économie. Le problème ne semble pas s'être posé pour les cafetiers qui ont bénéficié des températures excessives pour réhydrater les visiteurs. Les terrasses bien garnies, la crainte d'une fin d'été moins bonne est réelle.

Christine, 57 ans et créatrice, est globalement heureuse de sa saison nîmoise. "Tout s'est bien passé cette année. Vous savez, cela fait plus de dix ans que je viens et nous ne sommes jamais déçus. L'accueil est bon, nous sommes sérieux, les gens viennent pour nous voir et pour parler avec nous de nos créations. On peut les inviter à venir à l'atelier et ainsi nouer de nouvelles relations."

Pour Christian, dont l'échoppe est sur le parvis de la Maison carrée, le cadre est idéal, l'espace aussi. Mais la vente est mitigée. "C'est assez aléatoire... Plus qu'avant en tout cas ! Parfois il y a énormément de monde, parfois beaucoup moins. Des fois les gens sont peu nombreux mais achètent beaucoup et à d'autres moments il y a beaucoup de monde et on vend moins. C'est à n'y rien comprendre ! Heureusement que mon stock est facile à gérer et que je n'ai rien de périssable. J'ai l'habitude de faire beaucoup de marchés, y compris sur des sites touristiques, mais j'aime venir à Nîmes. On sent que les gens sont bien."

il faut regarder attentivement pour dénicher la bonne affaire (Photo Anthony Maurin).

"En début de saison ils avaient fermé le boulevard Victor-Hugo à la circulation et pour nous, les familles avec poussettes, c'était bien mieux car nous nous sentions en sécurité. Les enfants pouvaient aussi déambuler tranquillement. Il y a quand même une course aux arènes. Parfois il y avait des concerts, des spectacles ou d'autres animations et je trouvais que la piétonnisation était une bonne idée", note Nathalie, mère de quatre enfants un poil turbulents.

Même Ginette, la meilleure tricoteuse de la région, a permis d'habiller poupées et peluches ! (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio