Actualités
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 14.08.2016 - anthony-maurin - 2 min  - vu 208 fois

NÎMES Face au terrorisme, les quartiers se mobilisent

Une soixantaine de personnes et des discours lus par les enfants du quartier (Photo Anthony Maurin).

La liberté, légalité et la fraternité, des valeurs républicaines que souhaitent soutenir les quartiers de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Une mobilisation citoyenne en solidarité aux victimes du terrorisme était organisée sur la place Debussy à Pissevin.

Le mot d'ordre était le suivant : pour dire non au terrorisme, restons unis et solidaires autour des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.

Cette mobilisation, spontanée et souhaitée par les habitants du quartier ainsi que par les acteurs associatifs, était attendue au tournant. Certes la place était loin d'être pleine mais une soixantaine de personnes s'est présentée au rendez-vous. Un moment de discours, de recueillement, mais aussi de rencontres et d'échanges.

Raouf Azzouz, Président de l'association Mille Couleurs (Photo Anthony Maurin).

"Habitante du quartier depuis 25 ans et Présidente d'une association, l'idée de ce rassemblement était de fédérer autour des habitants du quartiers. Il faut initier une solidarité et dire notre peine face aux victimes du terrorisme.  Qu'importent nos origines ou nos religions, nous partageons la même peine et nous sommes debout! Il faut rester debout! Montrons à ces personnes qui nous attaquent que nous sommes unis et Français avant tout!".

Tous acteurs du quartier, faire évoluer les mentalités et débloquer la parole est un sacerdoce pour ces militants. Avoir dans l'idée de changer les choses et faire en sorte que les riverains s'unissent autour des valeurs fédératrices ne peut qu'être un bien.

Des enfants ont pris la paroles pour évoquer avec leurs mots et leur smartphone (et oui, on est au 21ème siècle, les feuilles sont dépassées) ce qui se passe dans leur tête. Un mur symbolique a été habillé des souhaits les plus républicains des habitants de Pissevin et une minute d'applaudissement était au programme.

Fièrement élevés, un drapeau français et une marseillaise clôturaient le rendez-vous par une sincère touche d'émotion.

En cas de doute ou de questionnement sur la radicalisation un numéro gratuit existe: 0800.00.56.96.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais