Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 29.03.2022 - pierre-havez - 2 min  - vu 1524 fois

NÎMES Go fast : dix-huit mois de prison pour le transport de 10 kilos d’herbe

Photo d'illustration

Un Nîmois de 28 ans est condamné à dix-huit mois de détention, dont huit mois avec sursis, par le tribunal judiciaire de Nîmes ce mardi 29 mars, pour avoir tenté d’importer près de 10 kilos d’herbe de cannabis, dans une voiture volée le 2 mars dernier à Marguerittes.

Déjà condamné à près de dix reprises, Youssef était sorti de détention pour une précédente peine trois semaines plus tôt. Alertés par une dénonciation anonyme, les gendarmes l’ont pris en filature sur l’autoroute et tranquillement intercepté au péage de la sortie Nîmes-Est / Marguerittes. Dans le coffre de la Mégane blanche, ils découvrent un sac thermo-soudé contenant près de 10 kilos d’herbe de cannabis. « Vous vous êtes montré particulièrement prudent et méfiant en faisant des demi-tours complets sur des ronds-points, en vous arrêtant à une station-service, ou en accélérant puis en décélérant plusieurs fois sur l’autoroute », fait remarquer la présidente, Béatrice Almendros.

« Je devais de l'argent à mes commanditaires »

« Je savais qu’il y avait de la beuh dans la voiture, mais je ne savais pas que la voiture avait été volée, répond le prévenu. Si j’ai fait des tours de rond-point, c’est parce que je ne connaissais pas la route, les changements de vitesse, c’était de l’inattention… » La présidente lève les yeux au ciel. « Vous vous débrouillez très bien pour quelqu’un qui fait ça pour la première fois », pointe-t-elle. « J’étais obligé de le faire, je devais de l’argent à mes commanditaires, que j’ai rencontrés en prison à Béziers. Je leur devais 5 000 euros pour avoir cassé la voiture de leur collègue, explique le prévenu. Le transport devait me rapporter 1 500 euros. J’ai dû le faire pour que ma famille n’ait pas de problème. »

« Opération sacrifice »

Le procureur Philip Ughetto requiert au moins trois ans de détention et 5 000 euros d’amende contre lui. « C’est une opération sacrifice. Qu’on soit clair : les go-fast de 10 kilos dans une voiture dont le prix est supérieur à celui de la cargaison, c’est rare, pointe son avocat Hugo Ferri. Si un indic’ l’a dénoncé, c’est probablement pour faire passer une centaine de kilos à côté. C’est un pion dans ce jeu. Mais ce n’est pas lui qui a volé le véhicule, ni changé ses plaques, car il était en détention à ce moment-là. » Relaxé pour le recel et l’usage de faux, le récidiviste est condamné à 18 mois dont 8 mois sursis.

Pierre Havez

Pierre Havez

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais