Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 16.06.2024  - 2 min  - vu 127 fois

NÎMES Le CHU s'engage pour sensibiliser au don d'organes

Le service réanimation au CHU de Nîmes. (Photo Romain Cura)Cura/ObjectifGard)

Cette année, à l’occasion de la Semaine de sensibilisation au don d’organes, le CHU de Nîmes et ses partenaires proposent différents rendez-vous pour informer, échanger et en savoir plus sur les activités de prélèvement et de greffe.

Grâce au don d’organes, 5 495 personnes ont été sauvées en 2022, mais près de 10 000 nouveaux patients sont inscrits en liste d’attente chaque année. Même si nous sommes tous présumés donneurs, la loi impose aux équipes médicales de consulter les proches pour recueillir une éventuelle opposition du défunt. Il est donc primordial d’évoquer clairement son positionnement auprès de ses proches, de son vivant, pour faciliter le prélèvement et le don. 

« Le CHU de Nîmes participe à cette activité du don et greffe d’organes et tissus depuis 1998 et plus de 66 000 personnes vivent grâce à un organe greffé, en France. Entre 2020 et 2023, les prélèvements d’organes réalisés par le CHU de Nîmes ont permis la transplantation de 145 patients », indique le Pr Laurent Muller, chef du service Réanimations et chef d’unité de la CHPOT du CHU de Nîmes.

Mardi 18 juin à 20h : Projection du film documentaire “Revivre” 

Proposée par le Comité éthique du CHU de Nîmes, la projection du film de Karim Dridi, aura lieu au cinéma Le Sémaphore. Le Ciné’thique, événement déjà bien connu, qui allie séance de cinéma et thématique de santé, médicale ou sociale, invitera ce soir-là les spectateurs à découvrir l’histoire de deux couples de parents dans l'attente d'un don d’organes.

Mercredi 19 et jeudi 20 juin : deux stands pour mieux sensibiliser

Le prélèvement et la greffe d’organes et de tissus constituent une « priorité nationale ». Nous sommes tous donneurs présumés d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus de donner (soit en informant ses proches, soit en s’inscrivant sur le registre national des refus). Si les récentes campagnes de communication ont permis de faire progresser significativement la connaissance de la loi, le travail de mobilisation et de pédagogie reste une priorité pour l’Agence de la biomédecine.

C’est pourquoi la Coordination hospitalière des prélèvements d’organes et tissus (CHPOT) du CHU de Nîmes tiendra son stand ce mercredi 19 juin, 10h à 16h, dans le hall de Carémeau, à destination des patients et usagers du CHU de Nîmes, et le jeudi 20 juin, à destination des professionnels de santé, pour informer, sensibiliser et également rendre hommage aux donneurs ainsi qu’à leurs proches.

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio