Publié il y a 1 an - Mise à jour le 31.08.2022 - yannick-pons - 2 min  - vu 357 fois

NÎMES Le Secours populaire distribue des fournitures pour la rentrée scolaire

Secours populaire, rentrée 2022. Permanence d'accueil et de solidarité de Nîmes, route d'Avignon (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Catherine, Maryvonne, Françoise et Marie s'apprêtent à distribuer des kits scolaires aux enfants (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Le Secours populaire du Gard s'est mobilisé afin que cette rentrée ne laisse personne sur le bord du chemin. Pas moins de 952 stylos, 627 cahiers, 469 tubes de colle ont été distribués à 75 enfants par les bénévoles, Catherine, Maryvonne, Françoise et Marie.

Comme chaque année, dans le cadre d'un accord national avec l'enseigne de la grande distribution, des collectes de fournitures scolaires ont été réalisées notamment dans les magasins Carrefour Nîmes Étoile, Carrefour market Mas Carbonnel et Paul-Painlevé durant le mois d'août. Cette année, des opérations similaires ont déjà eu lieu au mois de juillet à Beaucaire et à Bagnols-sur-Cèze.

La liste de fournitures scolaires en main, accompagnés par les bénévoles, 75 enfants sont donc venus aujourd'hui route d'Avignon, prendre possession des fruits de cette collecte. "Cela concerne 44 familles, essentiellement nîmoises sur tous les quartiers mais aussi quelques villages limitrophes comme Caissargues, Saint-Gilles ou Bouillargues, en dehors du circuit étatique. Notamment les étrangers en voie de régularisation, et qui ne bénéficient donc pas de l'allocation de rentrée scolaire", indique Florence Luisière, directrice générale de la fédération du Gard au Secours populaire.

Les "sœurs jumelles" bénévoles vendent aussi des livres et des vêtements à partir de 0,50 € afin que des enfants puissent partir en vacances  (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les fournitures scolaires distribuées aux enfants préalablement inscrits, ont été collectées et triées par l'équipe de bénévoles nîmoises. Parmi les 700 bénévoles présents dans le Gard, une quinzaine a travaillé sur le projet comme Catherine, Maryvonne, Françoise et même la jeune Marie, employée dans le cadre du service national universel (SNU). "Savez-vous qu'il y a des enseignants qui demandent vingt tubes de colle à l'année ?", lance Florence Luisière. La rentrée c'est demain mais grâce à l'aide précieuse du Secours populaire les enfants la feront bien équipés.

Yannick Pons
Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio