Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 15.10.2019 - veronique-palomar - 2 min  - vu 714 fois

NÎMES Municipales : TPNA présente un projet de développement économique citoyen

De gauche  à droite, Romain Chabanel, chargé des espaces verts, Jean-Paul Boré, porte-parole, et Bernard Filliette, chargé  de la commission économique dans le cadre de la transition écologique (photo Véronique Camplan)

Tous Pour Notre Avenir présentait lundi matin dans ses locaux de la rue de la République, son projet "Redonner vie et productivité à nos infrastructures", (Gare de triage, Garons, soulagement des autoroutes, liaison avec les ports de Fos sur Mer et Sète). L'idée faire connaître ce projet et de le mettre à disposition de toutes les listes en lice pour les municipales à Nîmes.

Ni politique, ni vraiment électoraliste mais tourné vers un développement à moyen et long terme, cette vision pour une nouvelle attractivité économique du territoire dans le cadre d’un respect écologique a été présentée par Bertrand Filliette qui a développé l’ensemble des actions engagées pour concrétiser ce projet qui ne nécessitent pas d’investissements particuliers. Après diverses rencontres avec les responsables concernés, l'association se dit en mesure de l’inscrire dans le développement de notre territoire.

L'exposé fut long, détaillé et technique et il convient de le présenter dans ces grandes lignes. En résumé donc, pour développer l'économie il faut augmenter l'attractivité du territoire pour les entreprises. Et le faire dans une démarche environnementale contrôlée dès le début. Bernard Fillette fait remarquer en préambule et en substance que jusqu'ici, Nîmes et son agglomération n'ont pas été vendue correctement aux entreprises.

Pour séduire, la ville manque de véritables liaisons avec les grands axes. L'idée serait de remettre en route la gare de triage fermée alors qu'elle est encore équipée, de créer une gare de ferroutage (transport de camion sur les trains), d'ouvrir une ligne TGV fret. Le tout pour desservir Garons et Fos-sur-Mer. Et de citer en exemple la société Perrier qui utilise désormais  la ligne Vergèze/Fos-sur-Mer pour acheminer ses produits à l'étranger, délestant ainsi les routes de 25 000 camions.

Augmenter l'intérêt stratégique du territoire pour les entreprises

En plus d'être le moyen d'acheminement le plus respectueux pour l'environnement, ce maillage ferroviaire et la création d'une plateforme de fret multimodale (Eurocarex), en partenariat avec les entreprises, permettrait d'augmenter considérablement l'intérêt stratégique du territoire sans vraiment bourse délier pour la municipalité. Il est prévu aussi une réactivation du port de Laudun pour dynamiser l'accès fluvial sur l'axe du Rhône.

Pour boucler son projet, l'association a rencontré tous les acteurs concernés (SNCF, Port de commerce Fos-sur-Mer…) et a déjà lancé auprès de toutes les listes un "appel à la manifestation d'intérêt". Jusque-là personne n'a répondu excepté le Parti socialiste, représenté par Jérôme Puech, qui viendra entendre l'exposé de Bernard Fillette.

Pour Jean-Paul Boré, porte parole de TPNA, la difficulté est de convaincre avec les projets citoyens mais qui manquent un peu de clinquant électoraliste. "La plupart de ces actions iront au-delà du mandat, reconnaît Jean-Paul Boré. Ce qui est difficile à faire passer dans des campagnes où l'idée est de développer des projets à court terme." Mais à TPNA,  "on respecte tous les citoyens et surtout, on leur fait confiance". TPNA se dit agitateur d'idées et espère convaincre un politique qui les portera. Acceptons-en l'augure.

Véronique Palomar Camplan

Pour en savoir plus sur TPNA :  Lire aussi

Véronique Palomar

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais