Publié il y a 1 an - Mise à jour le 03.09.2022 - abdel-samari - 2 min  - vu 1404 fois

NÎMES Nouvelle classe fermée au collège Romain-Rolland : les élus communistes interpellent la rectrice

Photo DR

Dans une lettre ouverte, le collectif des enseignants du collège Romain-Rolland protestent contre la fermeture d'une classe lors de cette rentrée 2022. Une décision incompréhensible pour eux d'autant que l'établissement est situé en zone REP+.

"Malgré une longue mobilisation des parents (250 signatures), des enseignants (plusieurs journées de grève) et de certains politiques, le collège Romain-Rolland de Nîmes, classé en REP+, a perdu une nouvelle classe en cette rentrée 2022, explique le collectif. La deuxième en deux ans ! Les enfants issus du quartier le plus pauvre du département, avec beaucoup de besoins particuliers, se retrouvent donc à 26 en classe de 5ème."

Particulièrement remontés "contre cette politique injuste, méprisante et destructrice dans un quartier où le trafic de drogue est une alternative à l'école, les enseignants du collège Romain-Rolland sont à nouveau passés à l’action. En conscience, et pour ne pas perturber les plus jeunes, ils ont assuré ce jeudi 1er septembre la rentrée des sixièmes. Mais ils ont décidé à une écrasante majorité de se mettre en grève à compter du vendredi 2 septembre. De plus, 11 enseignants sur 14 ont démissionné de leur fonction de professeur principal. Avec le soutien des parents d’élèves, ils demandent simplement l’application de la loi : que les les élèves en attente soient inscrits dans l’établissement, ce qui engendrera l’ouverture de la classe de cinquième manquante."

Dans la foulée, après avoir pris connaissance de cette lettre ouverture, les élus communistes Christian Bastid et Vincent Bouget, respectivement conseillers départementaux des cantons Nîmes 2 et Nîmes 3, ont décidé aussi de se mobiliser et d'interpeller la rectrice : "La situation au collège Romain-Rolland nous préoccupe fortement. En effet la suppression d’une classe, la deuxième en deux ans, remet en cause la qualité de l’enseignement dans cet établissement. Les enseignants, les parents d’élèves et certains élus ont manifesté leur inquiétude et leur opposition, au cours de cette année, face à cette suppression qui, de plus, a entraîné le refus d’inscription pour 6 élèves du secteur. Nous soutenons l’action des enseignants et des parents d’élève de ce collège classé en REP+. Vous exposez, selon la presse, une baisse des effectifs. N’est-ce point le moment d’en profiter pour améliorer la qualité du service public scolaire en lieu et place de s’en tenir à des analyses purement comptables qui ne tiennent pas assez compte du facteur humain ? Nous vous demandons expressément de revenir sur la décision de fermeture de cette classe pour le plus grand bien des collégiennes et collégiens du secteur, pour un travail dans de meilleures conditions des personnels." Reste à savoir si cette nouvelle mobilisation convaincra les instances de l'Éducation Nationale...

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio