Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 04.06.2024 - PV - 4 min  - vu 989 fois

OCCITANIE Focus sur les principales aides votées en faveur du Gard

Carole Delga transport gratuit jeunes montpellier gare

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

- Photo : Yannick Pons

Dans le Gard, sur proposition de Carole Delga, 194 dossiers ont reçu une aide régionale représentant un montant total de près de 3,465 millions €.

Zoom sur quelques projets (liste non exhaustive) :

1- Alès et Nîmes

La Région finance les repas

L’équilibre alimentaire est l’un des piliers de la santé publique et des politiques régionales, depuis le lancement du Pacte alimentation durable, mais elle est parfois inaccessible aux plus modestes. La Région a donc décidé d’intervenir auprès des publics les plus fragiles. C’est ainsi que près de 200 jeunes de 16 à 25 ans, élèves des écoles de la deuxième chance du département, bénéficient d’un repas par jour pris en charge par la Région à hauteur de 7 € par jour et par personne. Les élus régionaux ont ainsi voté deux aides financières : plus de 12 000 € au Greta du Gard, qui porte l’école de la deuxième chance d’Alès, et 37 000 € à l’association Peuple et Culture du Gard qui porte celle de Nîmes.

2- Vézenobres

Le self de la maison familiale s’agrandit

Le début des travaux d’agrandissement de la maison familiale et rurale est prévu en septembre. La surface du réfectoire de cet établissement de formation - La Gardonnenque - va bientôt doubler, grâce à une extension de 104 m2. Avec l’ouverture de nouvelles formations, le nombre d’élèves est passé de 140 à 220 en six ans, rendant le self trop petit pour assurer un seul service. La Région participe à ce projet à hauteur de plus de 93 000 €.

3- Fons

Le local des associations réhabilité

Ouvert depuis une vingtaine d’années, le local des associations de Fons nécessitait des travaux de rénovation énergétique, pour lesquels la Région a participé à hauteur de 10 000 €. Association de parents d’élèves, de loisirs, de sports… c’est désormais un espace ouvert à tous. Situé au cœur du village, près des écoles, le lieu devient un lieu de rencontres intergénérationnelles pratique, confortable et… plus économe. La Région est solidaire des communes dans leurs aménagements pour garantir des espaces de vie commune et de rencontre, essentiels au bien-être des habitants.

4- Saint-Sauveur-Camprieu

Le barrage doit être consolidé

Le barrage du mythique lac du Bonheur, étendue d’eau de deux hectares au pied de l’Aigoual, doit faire l’objet de travaux de réhabilitation et de confortement. Un diagnostic établi à l’occasion de la vidange et du curage du lac a en effet montré des fissures appelant une intervention rapide. Les travaux devraient débuter en août et se terminer fin octobre de cette année. Un chantier auquel la Région participe financièrement à hauteur de 21 000 €.

5- Rivières

Épicerie locale

Co-gérantes de l’épicerie O’Local, Valérie et Marion ont ouvert en mars leur magasin et proposent des produits locaux et de la restauration sur le pouce. La Région les aide à s’installer avec une aide de plus de 4 600 € destinée à acquérir une chambre froide, une armoire réfrigérée et une machine à café. Plus tard, les associées souhaiteraient aussi installer une terrasse dans la cour de l’épicerie. Un beau projet à suivre !

6- Sauve

L’école verdit

Les 150 enfants de l’école Florian vont bénéficier dès septembre de nouveaux espaces extérieurs. Les sols vont notamment être désimperméabilisés et les cours végétalisées pour garder la fraicheur. Murs de verdure, tonnelles, cuves de récupération d’eau, jardin potager, installation de jeux en bois … sont prévus sur cet espace de 4000 m2. Ce projet, pour le bien-être des enfants, s’inscrit pleinement dans la politique régionale de revégétalisation et de désimperméabilisation des sols qui doivent permettre le ruissellement des eaux de pluie, essentielle pour nos nappes phréatiques. La Région accompagne ces réalisations à hauteur de 80 000 €.

7- Calvisson

Un nouveau terrain au stade municipal

Adieu la pelouse. Abimée, génératrice de faux rebonds… elle a été retirée au profit d’un revêtement synthétique, plus sobre en arrosage et en entretien, et davantage approprié à un usage sportif intensif. Les 350 adhérents du club de football et les collégiens, qui vont utiliser cet espace dès septembre, pourront s’y entrainer autant que voulu dans de bien meilleures conditions. Les vestiaires ont aussi été agrandis. La Région accompagne financièrement ces changements à hauteur de 80 000 €.

8- Uzès

Une nouvelle piscine au top !

Elle devrait ouvrir à l’automne 2025 dans le quartier Pompidou et accueillera tous les publics, ainsi que les clubs sportifs. Mais ce sont surtout les scolaires qui sont la priorité de la Communauté de Communes du pays d’Uzès, qui prendra à sa charge les transports, des entrées et des leçons pour les enfants de primaires et maternelles du territoire.

Un plan d’eau de 25 mètres et un bassin d’apprentissage de 80 m2 sont prévus. La nouvelle structure utilisera 75 % d’énergies renouvelables, comme la géothermie, pour chauffer les bassins, des panneaux solaires pour les sanitaires. Le système de filtration d’eau permettra quant à lui de limiter considérablement la consommation d’eau, de produits chimiques et d’énergie. La Région accorde 500 000 € pour cette belle réalisation.

9- Le Grau-du-Roi

Des serres de confinement pour la vigne

L’Institut français de la vigne et du vin (IFV) conduit des recherches ayant pour but d’anticiper le changement climatique et de préserver le patrimoine génétique viticole. Cela implique des travaux de recherche dans les domaines de la sélection végétale, de la viniculture, de la vinification et de la mise en marché des produits. 

L’Institut renforce désormais la protection de 600 variétés de plants de vignes en les plaçant hors sol, au Grau-du-Roi, dans une serre de confinement de 2 000 m2.  Cette technique les éloigne notamment des principales maladies et permet de vérifier leur adaptation au changement climatique. 

Après un soutien pour la première tranche, les élus régionaux viennent d’accorder fin mai un nouveau financement de 250.000 € pour accompagner la suite du projet, soit un total de 500 000 €. Quatre hectares de serres photovoltaïques vont être construites dans le Gard et quatre autres dans le Tarn, pour confiner les activités de multiplication des plants.

PV

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio