Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 26.10.2021 - corentin-corger - 2 min  - vu 193 fois

OCCITANIE Grippe : une campagne de vaccination associée à celle contre la covid-19

Image d'illustration DR/OG

Pierre Ricordeau, directeur régional de l'ARS (Photo Corentin Corger)

Hier, lors d’une conférence de presse, Pierre Ricordeau, directeur régional de l’Agence régionale de santé (ARS), a pris la parole pour évoquer le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe qui intervient dans une période particulière avec en même temps la vaccination contre la covid.

Cette campagne 2021 de vaccination contre la grippe débute dans un contexte particulier avec l’épidémie de covid-19 toujours présente. "Il n’y a pas de choix à faire entre la covid et la grippe. Il faut se faire vacciner contre les deux surtout pour les personnes fragiles", insiste Pierre Ricordeau, directeur régional de l’Agence régionale de santé. Le message porté par l’ARS est de promouvoir une co-administration auprès des personnes âgées et des publics fragiles. Le même jour, il est possible de se faire vacciner contre la grippe puis de faire son rappel (troisième dose) contre la covid, sans que cela ne pose un quelconque problème.

Cela concerne environ 2,5 millions de personnes en Occitanie. Seulement sur les plus de 65 ans, 210 000 ont fait leur rappel, il en manque près de 700 000. "Si la grippe s’est faite discrète l’année dernière, le risque est plus présent cette année. Il ne faut pas choisir entre les deux vaccinations", complète Philippe Trotabas. L’accent est mis sur le rappel, mais aussi la vaccination des seniors : "13% des plus de 80 ans en Occitanie ne sont toujours pas vaccinés. On souhaite une mobilisation particulière des professionnels de santé sur cette tranche", poursuit le directeur coordonnateur régional.

"La grippe est moins dangereuse que la covid"

Au sujet de la vaccination antigrippale, ce dernier espère "conforter la forte évolution de l’an dernier avec un taux d’augmentation de 8% en 2020. C’est une forte progression, néanmoins ça reste insuffisant." En moyenne, si 60% des assurés de plus de 65 ans se font vacciner, le chiffre est plus faible concernant les personnes fragiles (diabète, asthme, insuffisance cardiaque…) avec un taux de seulement 38%. La priorité pour les professionnels de santé est de vacciner ce type de public.

Surtout que tous sont unanimes, la grippe touchera plus de patients cette année. "L’année dernière, les mesures barrières ont bien prouvé leur efficacité contre la grippe. Il suffit d’ouvrir les yeux avec une baisse des mesures cette année et le froid qui arrive, on aura vraisemblablement plus de cas que l’année dernière, il faut s’y attendre", assure le Professeur Jacques Reynes, coordonnateur du département des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Montpellier. Épargnées en 2020, beaucoup de personnes seront aussi moins immunisées et donc plus susceptibles d’être contaminées cet hiver.

Le professeur tient tout de même a rappelé  : "En termes de mortalité, la grippe est moins dangereuse que la covid pour les personnes hospitalisées." L’occasion de demander aussi s’il est possible d’être touché en même temps par les deux maladies : "Nous n’avons pas beaucoup de données pour des infections simultanées mais elles peuvent facilement se succéder. Là ça peut être défavorable et altérer grandement l’état général", conclut Pierre Ricordeau.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais