Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 25.03.2021 - abdel-samari - 2 min  - vu 1535 fois

RELIGION Charte des imams : le Nîmois Abdallah Zekri en colère contre la ministre Marlène Schiappa

©Christophe Petit Tesson/MAXPPP Abdallah ZEKRI President de l'Observatoire National contre l'Islamophobie - MAXPPP

Le Nîmois Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national de lutte contre l'Islamophobie s'exprime par un communiqué suite aux dernières déclarations de la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté.

La ministre déléguée auprès du ministère de l'Intérieur, invitée de nos confrères de BFMTV ce mercredi soir s'est déclarée favorable dans le cadre de la charte des imams à l'engagement pour  « l’égalité femme-homme, comment on lutte contre l’homophobie, est-ce que ça veut dire que dans les prêches, on considérera que deux hommes ont le droit de s’aimer, de se marier, que deux femmes ont le droit de s’aimer et de se marier comme le disent les lois de la République française ? C’est cela que dit cette charte ».

"En faisant une telle déclaration pour le moins choquante, Mme Marlène Schiappa ne se rend-elle pas compte qu’elle entraîne dans son torrent d’inepties les responsables du culte musulman qui ont conçu la Charte des imams, les discréditant ainsi d’une façon malencontreuse aux yeux de la communauté musulmane qu’ils représentent et les vouant aux gémonies des extrémistes qui profiteront de l’occasion pour leur faire porter la responsabilité de tels écarts inexcusables ? Mme Schiappa interfère gravement dans un domaine qui la dépasse, s’autoproclamant théologienne et s’autorisant des fatwas sans qu’elle en ait ni les facultés intellectuelles ni la légitimité cultuelle. Ce grave dérapage, qui est malheureusement loin d’être le premier, dénote une volonté chez la ministre d’instaurer une sorte de clergé qu’elle semble vouloir imposer à l’islam de France et dont elle se voudrait l’inspiratrice. On n’a pas entendu Mme Schiappa «enrichir» les religions autres que l’islam de ses avis juridiques dont elle voudrait que les musulmans de France s’imprègnent" fait savoir Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national de lutte contre l'Islamophobie.

La charte des imams a été validée par une partie des représentants de l’islam de France et elle est en vigueur depuis sa signature.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais