Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 20.11.2015 - eloise-levesque - 1 min  - vu 273 fois

UN JOUR, UN VILLAGE Carsan : travaux de lutte pour des économies d'énergie

Inauguration de la salle polyvalente restaurée, avec Simon Sutour, sénateur du Gard, Brigitte Vandemeulebroucke et Fabrice Verdier, député du Gard. DR

La semaine dernière, la petite commune de Carsan, près de Pont-St-Esprit, a inauguré des travaux au sein de son école maternelle et de sa salle polyvalente. Objectif : modernisation et économies d'énergies.

Le village de Carsan, avec seulement 650 habitants, dispose d'une grande salle polyvalente pouvant accueillir jusqu'à 300 personnes. Un outil intéressant pour la commune, l'école, les associations, les mariages et anniversaires... Pourtant, la municipalité avait récemment tendance à restreindre son occupation. Les plaintes pour tapage nocturne se multipliaient et les factures de chauffage atteignaient 12 000 € par an. "Les coûts de fonctionnement étaient inconsidérés", déplore le maire Brigitte Vandemeulebroucke.

Avec une enveloppe de 146 000 € co-financée par l'Etat, la Région, le Département, l'agglomération du Gard Rhodanien et la réserve parlementaire du sénateur Simon Sutour, de nombreux travaux ont été réalisés depuis un an pour permettre à tous d'accéder à la salle. Une climatisation réversible a été installée avec un déstratificateur pour réguler la température. En remplacement d'un portail en fer, une porte vitrée avec sas a été aménagée à l'entrée . "Plus hermétique, elle permet d'étouffer le bruit à l'intérieur", commente le premier magistrat du village. Enfin, le bâtiment s'est mis aux normes d'accessibilité aux handicapés. Le chantier a été achevé en septembre dernier. Depuis, "on n'a plus de plaintes", affirme le maire.

En parallèle, l'école maternelle a également subi quelques changements. Le plafond  a été abaissé pour une meilleure acoustique et des économies d'énergie. Des stores ont également été posés sur les fenêtres, et les sanitaires ont été équipés de sèche-mains automatiques. Le tout pour un investissement de 8 800 €.

Eloïse Levesque

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio