Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 05.03.2020 - boris-boutet - 2 min  - vu 802 fois

VAUVERT Le canicross : une épreuve en plein boom

Émilie Lucas, Karine Gontier et Chloé Lucas se préparent à la compétition de dimanche. (Photo Boris Boutet)

Une compétition de canicross est organisée ce dimanche au Chemin vieux de Beauvoisin, à Vauvert. Elle devrait attirer près de 350 participants. Un record. 

C'est un sport qui n'en finit pas de séduire de nouveaux pratiquants. Très populaire dans le nord de la France, le canicross se développe désormais aussi dans le Gard, avec deux compétitions annuelles à Aubais, et à Vauvert ce week-end. "J'ai découvert la discipline un peu par hasard, reconnait Émilie Lucas, présidente du club Canicross 30 qui fêtera ses cinq ans en mai. Mon labrador s'échappait souvent lors de nos sorties. En cherchant sur internet un moyen de l'attacher tout en gardant les mains libres, j'ai découvert qu'un véritable sport avec des règles existait."

"Les chiens âgés d'au moins un an peuvent participer. Ils sont équipés d'un harnais de traction et d'une ligne de trait de deux mètres leur permettant d'être attachés à l'homme, poursuit-elle. Tout au long du parcours de 5,8 kilomètres, le chien ne doit subir aucune contrainte. Il doit toujours se situer devant ou à côté de l'homme." Pour performer dans l'épreuve, le chien et son maître doivent donc être en parfaite osmose. Une synergie que les 45 adhérents de Canicross 30 travaillent ensemble tous les mardis lors d'entraînements hebdomadaires. "Nous ne pouvons nous entraîner que l'hiver, car, au-delà de 20 degrés, produire un effort violent est dangereux pour les chiens", ajoute Émilie Lucas.

En relais, à vélo ou en trottinette

Séduisant de plus en plus de pratiquants notamment chez les plus jeunes, le canicross a développé ses variantes. "Il existe des épreuves en relais, en VTT ou en trottinette, développe Émilie Lucas. Des juges sont placés sur les parcours pour vérifier que l'homme n'est pas passif et que l'effort est à la fois produit par le chien et par son maître." Organisée depuis 4 ans, l'épreuve vauverdoise devrait attirer près de 350 participants ce dimanche, contre 275 en 2019. Les organisateurs espèrent également attirer de nombreux spectateurs pour booster encore un peu plus la notoriété de leur sport.

Boris Boutet

Le Canivtt ouvrira le programme des compétitions.

Le programme des compétitions du dimanche 8 mars 2020 :

  • 9 heures : CaniVTT
  • 9 heures 45 : Canitrottinette
  • 10 heures 30 : Canicross
  • 10 heures 35 : Canimarche
  • 11 heures 30 : Canienfant 2
  • 12 heures : Canienfant 1
  • 14 heures : Canirelais
  • 14 heures 30 : Canibaby
  • 14 heures 35 : remise des prix

Boris Boutet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais