Actualités
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 27.01.2017 - baptiste-manzinali - 1 min  - vu 173 fois

VENDREDI CULTURE 9 000 spectateurs au Festival Flamenco

DR. - Jean-Louis DUZERT

Alors que la 27 ème édition du Festival Flamenco de Nîmes a pris fin le week-end dernier, retour sur l'évènement avec Jean-François Noël, directeur du Théâtre de Nîmes.

Objectif Gard. Qu'est-ce que vous retenez de cette édition ?

Jean-François Noël. Je l'ai vécu comme une belle édition et eu beaucoup de plaisir, avec des moments vraiment exceptionnels. Je pense notamment à la carte blanche donnée à Rafael Rodriguez. J'ai aussi un petit attachement pour le travail d'Eddie Pons tout au long de ce festival. J'ai aimé la façon dont il a introduit l'humour dans le flamenco, c'est assez rare. Et puis bien sûr l'apothéose finale avec Vicente Amigo qui laissera un souvenir impérissable.

En chiffre, le Festival de Flamenco cela donne quoi ?

La fréquentation est sensiblement la même chaque année, 9 000 spectateurs sur 15 spectacles. Nous avons eu un taux de remplissage de 92 % et une vingtaine d'accréditations presse, principalement des journalistes espagnols et français.

Quelles sont les révélations de cette édition ?

J'ai beaucoup aimé le spectacle de Manuel Liñán, toute la fougue qu'il y met, l'énergie, l'engagement et l'élégance. Sinon, le concert de Jesús Mendez et le lendemain celui de Miguel Cortés étaient extrêmement touchants. Ce dernier n'est pas encore très connu du public nîmois mais il atteint des sommets en matière de guitare flamenca. Ce fût un concert magnifique, plein de délicatesse.

Baptiste Manzinali

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais