Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 26.02.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 1570 fois

VERS-PONT-DU-GARD Le nouveau groupe scolaire sort de terre

Le nouveau groupe scolaire sera bâti en pierre de Vers. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Pour le moment, les travaux en sont au gros oeuvre. Plusieurs entreprises sont mobilisés sur le chantier qui a débuté en novembre 2021. Des réunions de chantier ont lieu tous les jeudis. (Marie Meunier / Objectif Gard)

C'est un projet de longue haleine qui se concrétise en ce moment dans la commune de Vers-Pont-du-Gard, qui compte 1 850 habitants. Depuis novembre 2021, la construction du nouveau groupe scolaire a commencé. Le futur établissement devrait être terminé cette année. 

Pourquoi faire une nouvelle école ? "L'ancien groupe scolaire a presque 100 ans, il n'est pas adapté aux normes handicapées, il se trouve en zone inondable. Depuis 2002-2003, certains enfants sont dans des mobile-homes. À cause de l'expansion démographique de la commune, on n'a plus assez de place", explique le maire, Olivier Sauzet. Et loin de se stabiliser, la commune devrait encore poursuivre son essor puisque "plus de vingt permis de construire sont délivrés par an depuis deux ans", ajoute le maire.

Les pierres de Vers sont livrés en bloc depuis la carrière quelques dizaines de mètres plus loin. Les pierres, tout calibrées, sont assemblées petit à petit. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce nouveau groupe scolaire de 1 350m2 sera découpé en huit classes : trois en maternelle en rez-de-chaussée et cinq en élémentaire. Elle pourra accueillir au total environ 200 enfants. Au rez-de-chaussée, seront aussi aménagés les espaces communs, le restaurant scolaire, la salle psychomotricité et les bureaux administratifs.

Un chantier à 5 millions d'euros

Les premiers blocs de pierre de Vers ont été empilés et laissent entrevoir les premières fondations de l'école. Pour la mairie, il était impensable d'utiliser un autre matériau pour bâtir l'établissement. En choisissant cette pierre locale, la municipalité a obtenu la médaille d'argent dans la démarche Bâtiments durables méditerranéens (BDM), suite à l'appel à projets "NoWatt". "C'est un bâtiment avec de fortes ambitions environnementales. Le premier argument, c'est la pierre de Vers, une denrée locale. Elle n'est pas très isolante mais a l'avantage d'être porteuse et c'est un matériau fini qui ne nécessite pas d'enduit. Elle sera apparente. Tous les autres matériaux sont biosourcés", détaille Anne-Laure Morales, architecte à Teissier Portal Architecture, agence basé à Montpellier. Utiliser la pierre de Vers permet aussi de pérenniser une filière locale.

Le projet à 5 millions d'euros est subventionné à hauteur de 60% par l'État, la Région et le Département. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Une partie de la cour de récréation sera également enherbée. Au total, le chantier s'élève à 5 millions d'euros, subventionnés à hauteur de 60% par l'État, le Département du Gard et la Région Occitanie. Le reste est à la charge de la commune. Au sein de l'équipe municipale, on est ravi de voir ce projet aboutir. Ses prémices remontent au précédent mandat : "Il a fallu faire des études, notamment hydraulique. On a dû également faire des bassins de rétention par rapport au risque de ruissèlement", remémore le maire. Il y a également une dimension intergénérationnel dans cet établissement qui se situera juste en face du boulodrome. Quant à l'ancienne école, elle deviendra la maison des associations.

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio