Publié il y a 1 an - Mise à jour le 10.03.2023  - 1 min  - vu 516 fois

VIDÉO "On est tous au bord de l'abandon", les infirmiers libéraux en colère

manif infirmiers libéraux en colère

Les infirmiers libéraux se sont réunis devant la maison du don au CHU de Nîmes

- Photo Corentin Corger

Ce jeudi, une trentaine d'infirmiers libéraux s'est rassemblée devant l'Établissement français du sang au CHU de Nîmes afin de manifester leur colère. 

"On est arrivé à un point où vraiment on en peut plus. On est tous au bord de l’abandon." Julie Le Bert, infirmière libérale à Bernis, veut alerter le Gouvernement et la population. Porte-parole du collectif des infirmiers libéraux en colère, créé en décembre 2022, elle s'est mobilisée, hier, tout comme une trentaine de ses collègues devant l'Établissement français du sang situé sur le site de l'hôpital Carémeau à Nîmes. 

"On a choisi de donner notre sang pour allier nos revendications tout en faisant une bonne action", explique Julie. Un mouvement pacifiste pour faire entendre leur colère car les infirmiers n'ont pas forcément d'autres moyens, "on ne peut pas faire grève car on a l'obligation de la continuité des soins donc on ne peut pas se faire entendre comme il faut." 

Les infirmiers libéraux réclament une revalorisation de leur quotation qui n'a pas évolué depuis 2009 mais aussi des indemnités kilométriques car le déplacement est aujourd'hui facturé 2,50 € contre 10 € pour les médecins. Ils souhaitent aussi que la pénibilité soit prise en compte dans le calcul de leur retraite. 

Retrouvez l'interview de Julie Le Bert, ci-dessous, en vidéo : 

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio