Publié il y a 1 an - Mise à jour le 17.02.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 1722 fois

FERIA D'ALÈS Le matador nîmois El Rafi fera sa grande première aux Tempéras

el Rafi

Le nîmois El Rafi attendu aux Tempéras le samedi 20 mai. (Photo A. Maurin)

Ce vendredi soir, depuis l'espace Alès-Cazot, l'empresa alésienne a dévoilé les cartels de la Feria de l'Ascension qui aura lieu du 17 au 21 mai 2023. Si les organisateurs misent sur quelques habitués du Tempéras, la première présentation à Alès du torero nîmois El Rafi est source de nombreuses attentes. 

C'est l'information principale de cette soirée organisée il y a quelques minutes au sein de l'espace Alès-Cazot : pour la toute première fois de sa jeune carrière, Raphaël Raucoule alias "El Rafi" se présentera dans les arènes d'Alès à l'occasion de la corrida du samedi 20 mai (17h30) à la faveur d'un desafio de deux ganaderias françaises (Jalabert Frères et Margé). 

el Rafi
Le nîmois El Rafi attendu aux Tempéras le samedi 20 mai. (Photo A. Maurin)

Un sacré coup de l'empresa Tempéras Alès-Cévennes révélé ce vendredi soir à l'issue d'une "double soirée" présentée par l'excellent Frédéric Fabre, ponctuée de la remise des prix aux lauréats 2022 (relire ici) et donc suivie de la présentation des cartels 2023. "L'année dernière la salle était trop petite (à l'étage de l'hôtel Campanile, Ndlr). Ce soir c’est très bien", a amorcé Ysabelle Castor, présidente de cette commission extra-municipale. 

matadors
Le matador nîmois Tibo Garcia et le novillero Nino Julian étaient au rendez-vous. (Photo Corentin Migoule)

Toujours très engagée, la conseillère municipale de la ville d'Alès a profité de l'aubaine d'une assistance acquise à sa cause pour "féliciter" le maire de Pérols qui, en ces temps où la corrida est "attaquée de toutes parts", a "une sacrée paire de cojones" pour relancer une corrida espagnole dans les arènes de sa ville qui n'en a plus accueillie depuis 20 ans. 

Après quoi, Didier Cabanis, délégataire des arènes d'Alès, a présenté celui qui sera son nouvel associé en remplacement d'Arnaud Imatte, parti au Mexique pour plusieurs années. Présenté comme "un couteau suisse espagnol", Esteban Dias Hernandez, qui n'est autre que l'apoderado de Sébastiàn Ritter, a donc fait sa montée sur scène. 

assenat
Le raseteur alésien Emeric Assenat est rentré à la maison avec un nouveau trophée. (photo Corentin Migoule)

L'assistance du soir était fournie en lauréats 2022, à commencer par le raseteur Emeric Assenat (notre photo), tandis que la partie tauromachique était particulièrement bien représentée puisque les deux matadors triomphateurs de la dernière Feria de l'Ascension, Javier Sanchez-Vara et Alberto Lamelas, avaient fait le déplacement. Dans un français impeccable, le dernier nommé a confié à quel point "les arènes d'Alès sont très importantes dans ma (sa) carrière"

Déjà tromphateur en 2019, Lamelas voudra à coup sûr rééditer une belle performance lors de la corrida du dimanche 21 mai (17h30) face aux toros de Hoyo de la Gitana. Il partagera l'affiche avec deux habitués du sable chaud du Tempéras que sont Sébastian Ritter et Sanchez-Vara. L'intégralité du programme (partie espagnole et camarguaise) de la Feria de l'Ascension 2023 a été dévoilé au cours de cette soirée. La rédaction d'Objectif Gard vous en propose l'analyse (lire ici). 

Corentin Migoule

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio