Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 09.11.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 232 fois

MONTFAUCON Exposition : ils s'appelaient Auguste, Raphaël, Jules et sont morts pour la France

plaque morts montfaucon

Cette plaque était au pied du monument aux morts. Elle a été retirée car très abîmée. Une copie conforme est très d'être fabriquée et sera dévoilée lors des commémorations samedi 11 novembre. 

- photo Marie Meunier

Sur les monuments aux morts, figurent les noms des soldats de chaque commune, morts à la guerre. À Montfaucon, 24 sont morts au combat ou de leurs blessures entre 1914 et 1919. Un hommage leur est rendu à travers une exposition dans la salle du conseil municipal. 

Auguste Boissin, Abdel Allan, Léonce Roche, Félix Aubert, Jules Bourret, Raphaël Queyranne... Ils font partie des 24 soldats de Montfaucon morts pendant la Grande Guerre. Certains sont morts au combat, d'autres des suites de leurs blessures. Le plus jeune avait 20 ans, le plus âgé 51 ans. La commune de Montfaucon souhaitait honorer leur mémoire. Alors en cette semaine où sera célébré le 105e anniversaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale, une exposition dédiée est installée dans la salle du conseil municipal de la mairie. 

vernissage exposition guerre montfaucon
Le vernissage de l'exposition a eu lieu mercredi soir, avec le maire, Olivier Robelet, Philippe Pecout et Éric Grieu, féru d'histoire habitant près de Bagnols-sur-Cèze. • photo Marie Meunier

Grâce à un important travail de recherche, on remonte le fil de ces 24 vies, percutées par la Guerre, qui ont dû quitter le Midi natal pour rejoindre le front. "On a retrouvé pour tous ou presque leur fiche de soldat qui répertorie leurs actes, les régiments qu'ils ont traversés, les lieux qu'ils ont fréquentés", indique Philippe Pecout, secrétaire de la mairie de Montfaucon et également à l'oeuvre de cette exposition. Il a même retrouvé des photos de plusieurs de ces enfants de village.

Philippe Pecout a réussi à retrouver la trace de chacun des 24 soldats de Montfaucon morts durant la Grande Guerre. 

Il a été surpris de découvrir que Ferdinand Saunier, figure à la fois sur le monument aux morts de l'église de Montfaucon et sur celui de Codolet. Originaire de Montfaucon, le soldat a en fait été déclaré décédé à Codolet. "Ce n'est pas anodin, cela se retrouve dans d'autres communes. Il faut savoir que dans les années 20, plus les communes comptaient de morts, plus elles touchaient d'aides de l'État", explique Philippe Pecout. 

Des objets des tranchées, un cahier racontant le quotidien de soldat...

Cette exposition est aussi l'occasion de découvrir plusieurs pièces prêtées pour l'occasion. Comme des objets fabriqués dans les tranchées, notamment les douilles d'obus gravées. Le cahier racontant le quotidien dans les tranchées, rédigé par Jean Belmas, qui était originaire de Laudun, est aussi visible, ainsi que ses différentes médailles. Un panneau est également consacré à Montfaucon-d'Argonne en Meuse (commune fait partie de l'association des Amis des Montfaucon de France, car il en existe dix dans le pays, NDLR). Cette commune, proche de Verdun, a été occupée par les Allemands pendant toute la Guerre et a été libérée par les Américains en 1918. 

Des douilles d'obus gravées et ornées de motifs.  • photo Marie Meunier

À l'occasion de cette commémoration du 11-Novembre, sera aussi proposée une conférence ce jeudi 9 novembre, à 20h, à la médiathèque "L'Escouleto", sur le thème des "Monuments aux morts de la Guerre 14-18 dans le Gard". Le samedi 11 novembre, une messe sera donnée à 9h30 au sein de l'église Saint-Martin-et-Saint-Maur, puis à 10h30, le conseil municipal des jeunes déposera une gerbe au monument aux morts du cimetière. Les enfants fleuriront aussi les tombes des sept soldats reposant au cimetière communal. Suivra la commémoration devant le monument aux morts place du 11-Novembre 1918 avec à l'issue, un vin d'honneur. 

Exposition "Honneur aux héros de la Grande Guerre de Montfaucon", visible dans la salle du conseil à la mairie, jusqu'au dimanche 12 novembre. Ouverture de 9h à 15h jeudi et vendredi, et le samedi et dimanche de 9h à midi et de 14h à 17h. 

Marie Meunier

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio