Culture
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 01.12.2022 - Yannick Pons - 2 min  - vu 247 fois

NÎMES Charlotte Cardin, la belle mécanique

La belle Canadienne a décliné la quasi intégralité de son album Phoenix

- Yannick Pons

La belle Canadienne a décliné la quasi-intégralité de son album Phoenix devant ses fans dans la graaaaande salle nîmoise de Paloma. Sa voix, éraillée, singulière et touchante, a chanté un blues venu du Canada.

Toute petite, elle est tombée dans la chanson. Après trois ans de gestation, la jeune chanteuse, célèbre au Canada, sort finalement son premier album en 2021, Phoenix, avec 20 titres. Elle fête ses 28 ans au mois de novembre en affolant les réseaux sociaux avec une photo d’elle, "topless", sur Instagram où elle compte presque 500k followers.

Charlotte Cardin, voix de soie à Paloma  • Yannick Pons

La Phoenix experience, cette tournée centrée sur son album, qu’elle a décliné quasiment en intégralité pendant plus d’une heure de spectacle. Une des dernières représentations du spectacle Phoenix, puisqu’en fin d’année c’est fini, promis, elle passe à autre chose.

La belle canadienne entre en scène, commence son concert en avance et déroule ses premières chansons. De la pure soie dans la voix, originale et touchante. Scorpion et puis on croit entendre Amy Winehouse quand elle entonne Dirty Dirty, magnifique. Mais on reste un peu sur sa faim, cette chanson mérite mieux qu’un passage sans transition à la suite. Même si c'est Sex To Me et que ça tient quand même la route. Et puis on vient au plus intime, au piano, Good Girl, écrite dans son appart à Montréal, et qui, elle l'a dit, a ouvert son chemin créatif.

Et puis, et puis, Charlotte Cardin a pris sa guitare • Yannick Pons

Et puis sa chanson la plus personnelle, Sun Goes Down. Ode à son ami, lui dire qu’elle est là pour lui. Et puis la guitare. Et puis... L’artiste ponctue ses chansons par des interventions emplies de simplicité avec cet accent québécois que l'on adore ici. Efficace mais il manque l'émotion. Et puis, et puis, cette reprise de Daniel Bélanger, Fou n’importe où. Une mécanique bien huilée pendant un peu plus d’une heure et cette voix incroyable. On a ressenti son envie de passer à autre chose, un autre projet, alors on attend 2023. So long Charlotte, hope to see you again soon.

Le Black Friday de Charlotte

Promotions sur les casquettes tee-shirts et autres items : https://charlotte-cardin-shop.myshopify.com/collections/merch?fbclid=IwAR0EStXVeDX4K-FOecinYGZ2b_sUAPXjXboaK0uVP4qs-BWVeDFz2Oq4VYg

Yannick Pons

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais