Culture
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 25.05.2015 - baptiste-manzinali - 1 min  - vu 156 fois

NÎMES Philippe Aubert de Molay, lauréat du Prix Hemingway 2015

Philippe Aubert de Mollay, vainqueur du prix Hemingway 2015. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Vive émotion cet après-midi dans les jardins de l'Imperator. Le jury a jeté son dévolu sur Philippe Aubert de Molay, auteur originaire du Jura, pour Leçon de ténèbres.

184 participants dont 71 auteurs étrangers - principalement d'Espagne et d'Amérique du Sud - ont concouru pour le prix littéraire Hemingway 2015. Un prix résolument international, et très attendu. Parmi les 23 finalistes, Marion Mazauric, fondatrice de la maison d'édition Au Diable Vauvert a noté "la diversité d'inspiration et des noms nouveaux. On prend conscience qu'on est le prix international de la nouvelle." Trois oeuvres, dont l'anonymat était préservé lors de la sélection du jury - ont particulièrement marqué les bénévoles de l'association des Avocats du Diable et du jury, à savoir Le petit billet de papier jaune, Humilier les superbes et Derrière la clôture.

Remise du prix Hemingway 2015 dans les jardins de l'Imperator. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Le lauréat 2015, Philippe Aubert de Molay pour sa nouvelle Leçon de ténèbres, était particulièrement ému. "J'ai pris la liberté d'être un ambassadeur du sud" s'est-il exprimé, sous les applaudissements fournis du public. Originaire du Jura et véritable aficionado, sa nouvelle raconte la vie de la torera Juanita Cruz, née à Madrid mais dont la carrière s'est établie en Amérique du Sud.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais