Publié il y a 23 jours - Mise à jour le 30.03.2024 - Tony Duret - 2 min  - vu 14275 fois

ALÈS Les gendarmes démantèlent un important réseau de trafiquants de drogue

Un an et demi d'enquête, de surveillance, de patience. Les gendarmes de la brigade de recherches d'Alès ont réalisé un joli coup ce jeudi soir en mettant fin au trafic d'une équipe très organisée de neuf personnes. 

C'est une affaire qui commence de manière bien étrange, par une fausse information. Peut-être était-ce fait exprès d'ailleurs ? Il y a un an et demi, quelqu'un conseille aux gendarmes d'Alès de s'intéresser à un quinquagénaire. Seulement, le motif évoqué ne tient pas la route. En revanche, les militaires découvrent que ce quinquagénaire, marié avec des enfants, fait dans le trafic de drogue dans un secteur autour d'Alès-Anduze-Bagard. Ils s'intéressent à lui de plus près. Mais l'homme est très précautionneux. Les gendarmes enquêtent, surveillent, et observent surtout qu'une équipe de neuf personnes, très bien organisée, effectue environ deux trajets par mois à l'étranger. Un coup en Espagne pour la cocaïne et le cannabis, un autre aux Pays-Bas pour les drogues de synthèse essentiellement. 

En milieu de semaine, après des dizaines de trajets, décision est prise de mettre fin à ce manège. 170 gendarmes sont mobilisés, notamment la brigade de recherches d'Alès à la charge de l'enquête, mais aussi la section de recherches de Nîmes et le GIGN. Jeudi soir, vers 19h, ces derniers interceptent sur l'autoroute A9 le convoi de deux voitures qui remonte d'Espagne. Dans la voiture porteuse, 16 kilos de cocaïne sont retrouvés, ce qui représente une valeur marchande d'environ un million d'euros... 

Au même moment, une autre équipe du GIGN interpelle la tête de réseau. Entre 19h et 1h30 du matin, dans cette nuit de jeudi à vendredi, les neuf suspects sont interpellés. Les perquisitions sont fructueuses. "Hormis de l'héroïne, on trouve de tout. Ils étaient multicartes", assure une personne proche de l'enquête. Du cannabis, des centaines de cachets de drogue de synthèse, des amphétamines, de la cocaïne, de l'ecstasy pour la partie drogue. Il sera aussi retrouvé des armes : deux fusils, un pistolet mitrailleur et deux armes de poing en plus de centaines de munition. Enfin, cinq véhicules seront saisis ainsi que 15 000 euros en espèces. 

Ce vendredi, sept mis en cause ont été présentés au tribunal d'Alès, les deux autres certainement aujourd'hui. A priori, six d'entre eux devraient être incarcérés dans l'attente du procès et trois placés sous contrôle judiciaire. Désormais, les enquêteurs vont s'attaquer à une autre facette douloureuse pour les trafiquants : celle du blanchiment d'argent. Ils vont étudier de près leurs patrimoines, comptes en banque, et éventuelles passions. Il semblerait que certains avaient acheté des chevaux. Tout cela va être étudié de très près... 

Tony Duret

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio