Faits Divers
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 22.12.2011 - stephanie-marin - 1 min  - vu 72 fois

ALÈS : TROIS POLICIERS ET UN SERRURIER BLESSÉS LORS D'UNE INTERPELLATION

Vendredi 16 décembre, dans un appartement de la grand rue Jean Moulin à Alès, vers 17 heures, trois policiers et un serrurier ont été blessés par un forcené armé d'un ciseau.

Ce même vendredi, un peu plus tôt dans la journée, une dame se présente au commissariat d'Alès. Elle déclare avoir été accostée par un homme armé d'un couteau. La dame qui a réussi à s'enfuir ne souffre d'aucune blessure. Très choquée, elle parvient tout de même à donner le signalement de l'homme qui est connu des services de police.

Quatre policiers en civil décident de se rendre au domicile de l'homme au couteau afin de procéder à une interpellation. Sur les lieux, le forcené ne veut pas coopérer et décide de se barricader dans son appartement en fermant la porte à clé. Un serrurier est alors appelé. Et lorsque ce dernier parvient enfin à ouvrir la porte, l'Alésien l'assène de trois coups de couteau à la main. Immédiatement, les policiers se jettent sur l'agresseur qui ne se laisse pas faire. Dans la bagarre, trois fonctionnaires de police se blessent. L'un aura deux doigts cassés, un autre souffrira d'une fêlure au poignet et le troisième d'une entorse au genou.

Finalement, l'agresseur est maîtrisé puis mené au commissariat d'Alès. Mais aucune procédure n'a pu être engagée contre lui car se trouvant un état mental anormal, il a été conduit au service psychiatre du centre hospitalier d'Alès. Les suites judiciaires pour le motif de violence sur personnes dépositaires de l'autorité publique avec arme devront, donc, attendre.

Stéphanie Marin

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais