Publié il y a 1 an - Mise à jour le 30.01.2023 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 1963 fois

AU PALAIS Insultes, crachats au visage et doigt mordu pour des salariés du CHU

Crachats au visage, coups, insultes et violences contre des salariés du CHU

Un homme a été condamné à 12 mois de prison dont 6 mois avec sursis, ce lundi 30 janvier, par le tribunal correctionnel de Nîmes. 

Un homme, âgé de 25 ans, a été condamné ce lundi 30 janvier par le tribunal correctionnel pour des "outrages" et "violences", sur "des personnes chargées d'une mission de service public". 

Le 16 décembre 2021, un homme ingérable se retrouve aux urgences du CHU de Nîmes. Il veut partir du centre hospitalier alors qu'il est en état d'ébrité avancé. L'infirmière, pour éviter que le "malade" ne se retrouve dehors en situation de danger essaie de le retenir. Le personnel soignant veut l'apaiser mais rien n'y fait et au fil des minutes l'homme invective et menace. Lorsque les agents de sécurité arrivent en renfort, appelés par les soignants, ils sont eux aussi pris à partie. Le medecin lui explique que son état nécessite une prise en charge. Mais l'homme refuse et le médecin lui donne donc l'autorisation de sortir.

Contre toute attente, l'homme va devenir incontrôlable. Après les insultes et menaces verbales, des employés du CHU vont prendre des coups. Un agent de sécurité va être frappé à coups de poing au niveau du torse, un autre recevra des crachats au visage. L'agresseur va même mordre un agent du CHU au niveau de la main droite, le salarié criant de douleur dans le service. 

 Les agents du CHU défendus par maître Laure de Castro ont obtenu des dommages et intérêts pour cette soirée d'angoisse aux urgences du CHU. Le prévenu défendu par Me Fanny Crozel, était en état de récidive pour les injures. Il sera soumis à un sursis probatoire durant 6 mois, l'obligeant à travailler, à se soigner et à l'obligation d'indemniser les victimes. 

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio