Faits Divers
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.10.2021 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 800 fois

AVIGNON Mis en examen pour le meurtre d'un policier il y a 4 mois, il reste en détention

Photo archive Les collègues d'Éric Masson se sont tous placés en cercle autour de sa photo et ont respecté une minute de silence, partagée par toute la foule. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le jeune homme, âgé de 20 ans, mis en examen pour le meurtre d'un policier le 5 mai dernier dans les rues d'Avignon, reste en détention.

La chambre de l'instruction de Nîmes a décidé, ce vendredi 1 octobre, de confirmer l'ordonnance du juge des libertés et de la détention de la Cité des papes qui avait décidé de laisser le principal suspect en détention provisoire.

"Je veux retrouver ma liberté, une vie normale. Je veux être libéré pour travailler avec mon père comme ébéniste, ou faire une formation. Je travaillerai", a certifié mercredi matin lors d'une audience publique Iliass A. Un peu plus de 4 mois après les faits le mis en examen qui est à l'isolement à la prison, voulait sortir de prison.

Une "attitude indécente", pour l'avocat de la famille du policier victime, Éric Masson, maître Philippe Expert. Le policier était marié et avait deux jeunes enfants. Le mis en cause réfute lui l'intégralité des faits. Il affirme qu'il n'était pas présent à l'endroit du drame malgré les témoignages, la version de son complice présumé, et également la téléphonie, puisque les bornes de la ville d'Avignon précise que son téléphone était actif sur l'itinéraire de fuite du tireur.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais