Publié il y a 29 jours - Mise à jour le 27.04.2024 - AS - 1 min  - vu 1152 fois

BAGNOLS Lutte contre les stupéfiants : contrôle judiciaire, prison ferme et interdiction de séjour pour six individus

Photo d'illustration DR

Six individus, dont un mineur, ont été placés en garde à vue pour transport, détention, acquisition, offre ou cession non autorisée de stupéfiants.

Le 22 avril 2024, les services de police de Bagnols-sur-Cèze intervenaient sur un point de deal émergeant, avenue de la Mayre à Bagnols-sur-Cèze. Les fonctionnaires de police interpellaient six individus, dont un mineur, qui étaient placés en garde à vue pour transport, détention, acquisition, offre ou cession non autorisée de stupéfiants. Une perquisition permettait de découvrir des produits stupéfiants venant confirmer des suspicions de trafic. 

À l’issue de deux jours de garde à vue, les intéressés étaient déférés devant le procureur de la République ce mercredi 24 avril. Le mis en cause mineur était placé sous contrôle judiciaire et convoqué devant le juge pour enfants en vue d’une audience de culpabilité. Les cinq mis en cause, majeurs, étaient jugés jeudi 25 avril en audience de comparution immédiate, et condamnés pour deux d’entre eux à une peine de 18 mois d’emprisonnement avec sursis probatoire, les trois autres étant condamnés à 30 mois et 24 mois d’emprisonnement ferme. Ils se voyaient tous interdire de séjourner à Bagnols-sur-Cèze durant deux ans. 

"Ces actions s’inscrivent dans le cadre du GLTD - groupe local de traitement de la délinquance - mené sous la direction de la procureure de la République en concertation avec la Ville, les forces de sécurité intérieure et les services de l’État à Bagnols-sur-Cèze aux fins de lutte contre les trafics de stupéfiants et l’économie souterraine", font savoir les services de la Procureure de la République de Nîmes.

AS

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio