Faits Divers
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 30.01.2012 - stephanie-marin - 2 min  - vu 157 fois

FOURQUES : UNE DAME SURPREND TROIS CAMBRIOLEURS DANS SA MAISON

Il y a des surprises dont on se passerait bien. Une dame, âgée d'une quarantaine d'année, en a fait l'amère expérience, samedi dernier, alors qu'elle rentrait à son domicile situé à proximité de la route de Beaucaire, à Fourques.

Il est, à quelques minutes près, 15 heures lorsqu'en rentrant dans la cour de son domicile, la dame découvre que l'une des vitres de la maison est brisée. Elle s'approche un peu plus et aperçoit trois individus, les mains dans ses affaires familiales. Apeurée, la dame appelle aussitôt son mari, qui débarque sur le champ.

Le couple est encore à l'extérieur lorsque les trois malfrats, sans cagoules ni gants, sortent de la maison les bras chargés d'appareils électroniques (console vidéo et ses jeux, téléphones etc). S'engage alors un face à face inattendu pour les trois cambrioleurs qui tentent alors de prendre la fuite. Mais c'était sans compter sur le courage et la colère de celui qui venait d'être le témoin du cambriolage de sa propre maison. Ce dernier parvient, par la force, à interpeller l'un des malfrats tandis que les deux autres prennent la fuite à pied.

Rapidement, un lourd dispositif de gendarmerie s'est déplacé jusqu'à Fourques, comprenant les militaires de Bouillargues, de Bellegarde, de Saint-Gilles, de Marguerittes, le tout accompagné de la brigade de recherches de Nîmes. Après avoir fouillé avec minutie les alentours de l'habitation cambriolée, ils sont parvenus à mettre la main sur un deuxième individu. Le troisième, lui, a semble-t-il, pris la fuite à bord d'une voiture conduite par un quatrième complice.

Les deux cambrioleurs interpellés ont été placés en garde à vue samedi après-midi, à la gendarmerie de Bouillargues. Placés en détention provisoire par décision du procureur de la République de Nîmes, ils seront présentés dans la journée au parquet.

Notons que ces deux individus originaires de Nîmes, âgés de 21 et 22 ans, sont déjà bien connus des services de police et de gendarmerie pour des faits similaires.

Les victimes quant à elles, ont pu récupérer une bonne partie de leurs biens laissés sur place lors du face à face. Seul préjudice notable : une grande peur.

Stéphanie Marin

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais