Publié il y a 6 jours - Mise à jour le 14.05.2024 - Boris De la Cruz - 2 min  - vu 12304 fois

GARD Tentative d'évasion à Nîmes et prison à l'arrêt dès demain

Photo archives, d'un blocage à la maison d'arrêt de Nîmes

Alors qu'un drame secoue les services pénitentiaires dans le département de l'Eure avec des agents tués et blessés ce mardi par des forcenés, la situation est tendue dans le sud de la France comme partout dans l'hexagone.  

Tous les regards sont tournés, ce mardi, vers le département de l'Eure avec un convoi de l'administration pénitentiaire qui a été attaqué. À ce stade deux agents pénitentaires sont décédés et plusieurs sont blessés, tandis qu'une chasse à l'homme se déroule actuellement pour retrouver le détenu évadé et le commando qui a permis sa libération. 

C'est dans ce contexte national tendu et explosif, que les agents des Pôles de Rattachement des Extractions Judiciaires (PREJ) d’Occitanie ont été secoués par deux événement lundi 13 mai 2024...

"Ce lundi, à 10h30, au tribunal de Nîmes, un incident majeur s’est produit lorsqu'un détenu a tenté de s'évader alors qu’il était escorté vers le véhicule de transport. En raison d’un dysfonctionnement du sas véhicule, l’opération d’embarquement a dû se faire en public, moment choisi par le détenu pour tenter sa fuite. Heureusement, grâce à la résistance et à l’intervention rapide de l’équipe d’escorte, l’évasion a été empêchée", selon l'UFAP-UNSA Justice d'Occitanie.

"Plus tard, à 14h45, une autre situation critique s'est produite aux assises de Perpignan. Un détenu a tenté de s'emparer de l'arme d'un agent en pleine audience. Grâce à la vigilance et au professionnalisme des agents du PREJ, le détenu a été rapidement maîtrisé avant qu'une tragédie ne se produise, malgré des blessures importantes subies par un agent", reprend le même syndicat UFAP-UNSA qui salue "le courage et l'engagement de personnels qui ont su prévenir ces incidents potentiellement catastrophiques".

"Nous demandons que l’administration pénitentiaire reconnaisse ces actes de bravoure et félicite officiellement les agents impliqués. Face à ces événements, l’UFAP renouvelle ses appels urgents pour une amélioration des mesures de sécurité dans les juridictions d’Occitanie. Nous insistons pour la création d’un groupe de travail destiné à renforcer la sécurité, alors que les défaillances actuelles des installations compromettent gravement la sécurité de tous. Nous demandons également une écoute plus attentive de la part des autorités compétentes pour répondre efficacement aux défis que rencontrent quotidiennement nos agents sur le terrain. Il est impératif que nos revendications soient prises en compte sans délai", complète le même syndicat qui annonce pour demain mercredi, à Nîmes comme partout en France, le blocage des prisons. Les transferts des "détenus" vers les palais de Justice ne seront pas assurés par les services pénitentiaires. 

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio