Faits Divers
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 08.01.2019 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 1065 fois

GARD Un gilet jaune incarcéré pour des violences sur des policiers lors d'une manifestation à Montpellier

photo illustration /Objectif Gard

Un habitant d'Aimargues, âgé de 45 ans, a été condamné à 6 mois de prison ferme et maintien en détention.

Il a été sanctionné, lundi en soirée, par le tribunal correctionnel de Montpellier pour des violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique, une participation à un groupement formé en vue d’une préparation de violences contre les personnes, de destructions volontaires et d'usage de stupéfiants.

Ce cariste gardois a été sanctionné pour avoir frappé et blessé à coups du bâton un commissaire de police de Montpellier, en marge d'une violente manifestation des gilets jaunes qui s'est déroulée samedi après-midi dans le centre-ville de la préfecture Héraultaise.

Un policier de la brigade anti-criminalité a également été sérieusement blessé à un genou en procédant à l'interpellation du Gardois qui, dans la confusion, "a harangué les manifestants en hurlant qu’il venait d’être victime d’une bavure policière", rapporte nos confrères du site "e metropolitain", présent à l'audience correctionnelle de Montpellier. "Lors de sa neutralisation musclée, le quadragénaire s’est blessé à une joue. Et en tombant, après avoir été poussé alors qu’il tentait de lui passer les menottes aux poignets, le policier de la BAC a été sérieusement blessé ", poursuite le site héraultais.

Le prévenu a été identifié dans le secteur de la gare SNCF Saint-Roch en train de frapper le commissaire divisionnaire grâce au visionnage des bandes des caméras de vidéosurveillance du centre de supervision urbaine de la ville de Montpellier.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais