Publié il y a 25 jours - Mise à jour le 18.06.2024 - Lïana Delgado - 2 min  - vu 1356 fois

JUSTICE Il insulte, gifle et crache sur sa compagne

Archive

Un homme de 39 ans est jugé ce mardi 18 juin pour des violences conjugales. Il entraine une jeune adolescente dans cette histoire.

Le 28 février, un couple passe une soirée dans un bar de Montpellier. En rentrant sur Nîmes, une crise de jalousie éclate. L’homme de 39 ans s’énerve suite à un appel téléphonique que sa conjointe a eu avec le père de sa fille. Ingérable, il insulte, gifle et crache sur sa compagne. Il attrape sa main et lui tord les doigts. Alors qu’ils sont au domicile de la femme, il continue de crier avant de prendre les clés du véhicule de celle-ci et de s’enfuir.

La victime devait amener sa fille au collège le lendemain matin en voiture. Au vue de la situation, l’adolescente n’a pas pu se rendre à l’école. Pendant la journée, le prévenu a envoyé de nombreux messages d’insultes à sa compagne. Il a aussi appelé la fille de sa conjointe et lui a envoyé 19 messages entre 21h11 et 22h36. “J’ai fini par le bloquer”, confie-t-elle aux enquêteurs.

L’homme est venu dans la soirée pour discuter calmement de ce qu’il s’était passé la veille. Mais la situation a vite dégénéré. Sous emprise d’alcool, il a attrapé et tordu la main de la victime. Il lui a aussi tiré les cheveux en l'insultant avant de dégrader le mur et de casser la table basse. “Mon comportement est une accumulation de tout : le décès de mon père et l’alcool”, explique le prévenu au tribunal correctionnel de Nîmes.

Le soir des faits, la femme fait signe à sa fille de contacter la police. L’homme est interpellé aux alentours de 2h du matin. “La présence de la jeune fille est dramatique, j’ai d’ailleurs fait un signalement. Sa seule préoccupation c’est d’aller à l’école et à cause de ces histoires, elle ne peut pas s’y rendre”, relate le président.

Actuellement, l’homme est incarcéré pour cinq mois après une affaire de violences avec arme à l’encontre de son voisin. “L’arme c’est une chaise”, précise Maître Ferri, son avocat. La procureure de la République demande deux ans de prison pour les faits reprochés. “Une jeune fille était au milieu de cette histoire, c’est particulièrement grave”, affirme-t-elle.

Le tribunal de Nîmes le condamne à 12 mois de prison assorti d’un sursis probatoire durant trois ans, une obligation de travail, de soins et une interdiction de séjour à Nîmes.

Lïana Delgado

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio