Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 21.05.2024 - Lïana Delgado - 1 min  - vu 1264 fois

JUSTICE Trois ans de prison pour avoir boxé son ex-compagne

Archives

Une jeune femme de 20 ans a porté plainte à trois reprises pour violences conjugales en présence de mineure. Son ex-conjoint de 26 ans a été jugé ce mardi 21 mai devant le tribunal correctionnel de Nîmes.

À 16 ans, la jeune femme rencontre le futur père de ses enfants, mais la relation se détériore au fil des années. Parents de deux enfants en bas âge, le père ne cesse de frapper sa compagne avec des objets ou avec ses poings. “J’avais l’interdiction de sortir et il giflait souvent ma fille”, avoue la maman de 20 ans lors d’une audition devant les enquêteurs. Elle confie aussi être victime de violences sexuelles. Après trois plaintes, son ex-compagnon de 26 ans est poursuivi pour violences en présence de mineure de janvier 2022 au 30 avril 2023.

Le point de non-retour est atteint le 30 avril 2023. Dans la journée, la victime se rend à la polyclinique de Nîmes car elle s’est blessée la main. Son ex-conjoint l’accompagne. Le couple se dispute et l’homme la frappe tel un boxeur enchaînant les coups de poing. Il va ensuite porter un violent coup de pied qui fait chuter sa compagne à terre. La scène a été filmée par les caméras de surveillance.

“Je regrette, la prison m’a fait réfléchir”, explique le prévenu devant le tribunal de Nîmes. Le femme de 20 ans a reçu différents coups de pression de la part de la famille du prévenu. Ils voulaient qu’elle retire ses plaintes. Le procureur de la République donne ses réquisitions : “Insultes, menaces, violences physiques avec une sexualité brutale et imposée, monsieur reconnaît a minima les faits. Je demande trois ans de prison dont 18 mois assortis d’un sursis probatoire pendant trois ans, une obligation de travail et de suivre des soins.”

Le prévenu écope de trois ans de prison ferme avec incarcération immédiate. 

Lïana Delgado

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio