Faits Divers
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 18.02.2021 - tony-duret - 1 min  - vu 4749 fois

NÎMES Alcool, ecstasy et pas de permis : quatre mois de prison

Maître Julie Stenger-Daquin. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Le jeudi 11 février, en raison du couvre-feu, Hichem est contrôlé par la brigade anti-criminalité de Nîmes à bord de son véhicule sur les coups de 23h. Les policiers ont eu le nez creux.

Quand il baisse la vitre de sa voiture, le conducteur de la Clio, un jeune homme de 23 ans, a un regard que les policiers connaissent trop bien. Hichem a les yeux vitreux et, comme pour confirmer cette première impression, il empeste l'alcool. Sans surprise, le contrôle d'alcoolémie est positif : le Nîmois conduit avec plus d'un gramme d’alcool dans le sang. La fouille de son véhicule permet aussi de trouver plusieurs pilules d'ecstasy. Pour couronner le tout, Hichem n'a pas le permis de conduire. La totale !

« Je reconnais les faits, je les regrette. Je ne veux pas retourner en prison », répète plusieurs fois le jeune homme aux onze condamnations sur son casier judiciaire. « Quand on a votre casier, on devrait se tenir tranquille », lui répond le procureur Patrick Bottero qui requiert six mois de prison ferme avec maintien en détention et la confiscation du véhicule.

Le conseil d'Hichem, maître Julie Stenger Daquin, semble d’accord sur le quantum de la peine, mais préférerait que le tribunal ne retienne pas le maintien en détention : « Une peine ferme, ce serait réduire à néant ses efforts ». À l’issue du délibéré, le tribunal prononce quatre mois de prison ferme avec maintien en détention et la confiscation du véhicule.

Tony Duret

Tony Duret

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio