Faits Divers
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 10.07.2023 - Boris De la Cruz - 2 min  - vu 11003 fois

NÎMES Le directeur du CHU officiellement renvoyé au tribunal correctionnel

Nicolas Best officiellement renvoyé au tribunal correctionnel de Paris 

Il lui est reproché des délits de "favoritisme" lorsqu'il était directeur de l'hôpital d'Annecy. Un dossier concernant son activité à Nîmes est également visé par le Parquet National Financier.  

C'est officiel depuis quelques heures, Nicolas Best, directeur général du CHU de Nîmes est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour des délits de "favoristime". 

Une enquête était en cours depuis plusieurs années concernant l'attribution "douteuse" de marchés publics à des sociétés privées. Des faits qui concernent en grande partie le Centre hospalier d'Annecy où Nicolas Best officiait avant sa promotion gardoise. Le PNF ne reproche qu'un seul délit à Nicolas Best concernant des travaux au CHU de Nîmes ou plus précisément l'attribution d'un marché à une entreprise sous-traitante de maîtrise d'ouvrage lors de la construction d'un pôle dans l'enceinte même du site de Carémeau. 

L'actuel directeur général du Nîmes qui avait obtenu des soutiens notamment du monde médical gardois lors du temps de l'enquête, est donc renvoyé les 13, 15, 16 et 20 novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Paris. Le PNF estime qu'il y a des charges suffisantes pour ordonner le renvoi. Les investigations judiciaires avaient été intitiées et supervisées par le PNF suite à une enquête préalable de la cour régionale des comptes qui avait saisi la justice pour d'éventuelles anomalies liées à l'attribution de marchés publics.

Il est reproché à Nicolas Best des délits concernant les règles de passation de marchés publics et plus précisément un : "octroi d'avantages injustifiés par un acte contraire aux règles des marchés publics", mais aussi une "corruption passive". 

Il faut noter que Nicolas Best conteste l'ensemble des faits depuis le début de l'enquête. La justice pénale dira en novembre prochain au tribunal judiciaire de Paris si elle fait la même lecture du dossier que Nicolas Best ou si elle estime que l'enquête du PNF est accablante pour le dirigeant de l'hôpital de Nîmes. Ce dernier reste bien entendu présumé innocent...

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio