Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 14.12.2016 - tony-duret - 2 min  - vu 616 fois

NÎMES Un an de prison pour avoir volé 42 000€ à la patronne du club libertin

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

Ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Nîmes, Frédéric et Grégoire ont répondu de faits de vol au domicile de Jeannine, la patronne – aujourd’hui décédée – d’un club libertin (relire ici).

Deux hommes, deux anciens copains, et deux versions totalement différentes. L’un, Grégoire, 24 ans, reconnaît les faits et avoue avoir volé l’argent, 42 000€ en liquide ! L’autre, Frédéric, 40 ans, nie tout en bloc. Les deux hommes se sont connus au sauna libertin tenu par Jeannine, la victime. Grégoire y a mis les pieds « deux-trois fois » en tant que client. Frédéric, lui, était l’employé, l’homme de confiance de Jeannine qui le voyait comme un fils.

- C’était ma patronne, on était proches, confirme Frédéric. Elle voulait me céder le club quand elle partirait à la retraite.

Le projet ne se fera jamais car, à l’âge de 59 ans, Jeannine a mis fin à ses jours le 17 avril 2015, un mois après les faits étudiés hier au tribunal. Ce 13 mars 2015, Grégoire se rend chez Jeannine grâce, selon lui, aux indications de Frédéric.

- Il m’a dit que sa patronne avait fait un gros retrait autour de 50 000€, assure Grégoire. A cette époque-là, j’étais dans une mauvaise passe.

Grégoire explique comment il s’est rendu chez la victime ce soir du 13 mars, comment il est entré chez elle et s’est dirigé aussitôt vers l’armoire où il savait qu’elle cachait de l’argent, en réalité 42 000€. L’opération a duré une dizaine de minutes.

- Après, on a fait le partage dans un appartement avec Frédéric : 21 000€ chacun. Il y avait 40 000€ en billets de 100€ et le reste en petits billets.

- C’est faux !, intervient Frédéric. Le jour et l’heure qu’il donne, je travaillais. Des clients en attestent.

- Mais quel serait son intérêt à mentir ?, questionne la présidente de l’audience Christine Ruellan.

- J’en sais rien… Peut-être parce qu’une fois je ne l’ai pas laissé rentrer au club.

L’argument est mince. Ce qui intrigue aussi la présidente, ce sont les mouvements suspects sur son compte en banque. Avant la date du 13 mars, le compte de Frédéric ne bougeait pas trop. Mais à partir de cette date, il y aura six versements en quelques semaines pour 2 500€. Un pur hasard selon Frédéric…

- Il y a un moment où les coïncidences deviennent un peu gênantes, coupe la procureure Stéphanie Mollard. Pourquoi est-ce que d’un seul coup, il se met à verser de l’argent sur son compte alors qu’il n’en mettait pas avant ?

Pour la procureure, aucun doute : Frédéric est le complice de Grégoire, celui qui a donné toutes les indications pour que ce dernier réussisse le vol. Elle demande un an de prison ferme pour les deux. Le tribunal, au bénéfice du doute, relaxe Frédéric. Grégoire, lui, a écopé d’un an de prison ferme aménageable.

Tony Duret

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio