Faits Divers
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 30.01.2019 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 2180 fois

NÎMES Un jeune couple au tribunal pour des mauvais traitements sur six chiens

(Photo d'illustration)

Photo d'illustration

Les six chiens vivaient au milieu d'excréments.

Trois chiens, deux bergers malinois et un berger hollandais, "ne parvenaient plus à bouger dans deux cages de un mètre sur un mètre, une au dessus de l'autre, sans eau à disposition et sans nourriture. Les chiens ne pouvaient pas se relever à cause du manque de place", détaille Géraldine Maitral, la présidente du tribunal correctionnel.

Face à elle, deux prévenus, un jeune couple d'une trentaine d'années, poursuivis pour des "sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique, apprivoisé ou captif", des faits commis dans un appartement de Nîmes de 36 m2, du 26 août 2017 au 26 mars 2018 à Nîmes. Durant sa garde à vue, la jeune femme a expliqué que les chiens sortaient du petit appartement uniquement lorsque son compagnon rentrait le soir.

Lorsque des associations pour la défense des animaux ont dévoilé les actes, ils ont évoqué "une odeur pestilentielle", "des chiens assoiffés, affamés". Les deux mis en cause ont écopé chacun d'une peine de 500 euros d'amende. Le tribunal a requalifié les faits en "mauvais traitements à animal domestique". "Vous n'aviez peut être pas l'intention de faire du mal de votre part, mais néanmoins les conditions dans lesquelles les chiens ont été accueillis chez vous n'est pas acceptable", a expliqué, mercredi soir, la présidente du tribunal correctionnel.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais