Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 18.05.2024 - LV - 1 min  - vu 298 fois

ALÈS Nouvelle manifestation sous la pluie en soutien à Gaza

La peine continue à se lire sur les visages des manifestants.

- Photo Louis Valat

Une quarantaine de manifestants se sont rassemblés ce samedi matin à 10h30 devant l'hôtel de ville d'Alès pour exiger un cessez-le-feu immédiat à Gaza.

Photo Louis Valat

Ni l'orage, ni la pluie incessante, ni même l'arrivée d'un mariage n'ont pu dissuader la quarantaine de manifestants rassemblés ce samedi matin devant la mairie d'Alès pour une nouvelle matinée de mobilisation écourtée néanmoins par les mauvaises conditions météorologiques. Depuis octobre, Salima Mellah, membre du Collectif de solidarité pour la Palestine, appelle chaque samedi à un cessez-le-feu immédiat à Gaza. "76 ans après, la Nakba continue, a-t-elle dénoncé lors de sa prise de parole. L'apartheid, ça suffit, le génocide doit prendre fin. La France devrait suivre l'exemple de la Slovénie, de Malte, de l'Espagne ou encore de l'Irlande et reconnaître l'État palestinien."

Salima Mellah a pris soin de lire une déclaration nationale émise par le Collectif en soutien à la Palestine. • Photo Louis Valat

Un jeune adulte venant de Montpellier a participé à la manifestation ce samedi, affirmant l'importance de continuer à protester pour un cessez-le-feu à Gaza en raison de la situation préoccupante. Il a également déploré le faible nombre de jeunes présents dans la manifestation alésienne, notant qu'ils sont souvent plus actifs sur les réseaux sociaux que dans la rue pour faire entendre leur voix.

Photo Louis Valat

Devant l'Hôtel de Ville, la bannière "Halte au massacre à Gaza" a été installée. • Photo Louis Valat

LV

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio