Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 15.10.2023 - Thierry Allard - 3 min  - vu 674 fois

BAGNOLS/CÈZE Solidaire, écologique, le vélo fêté à Bagnols

L'association des Ch'tyclo coeur a remis un chèque de 2000 euros à Peps, ce samedi matin à Bagnols

- Photo : Thierry Allard

La fête du vélo et de la marche se tenait ce samedi sur le boulevard Lacombe, à Bagnols. Une mise à l’honneur du vélo sous toutes ses formes.

Si tout le monde ou presque a un vélo, nombreux sont ceux qui croupissent dans une cave, un pneu crevé ou un dérailleur cassé. Alors l’association bagnolaise Gard O Climat, qui agit au quotidien entre autres pour développer la pratique du vélo, a lancé il y a cinq mois un atelier de réparation de vélos. Ouvert quasiment tous les vendredis et samedis (sur réservation conseillée au 06 77 70 98 48 dans les locaux de l’association Peps, avenue Salengro), il permet de réparer son vélo pour une somme modique.

« L’idée est de rester voir comment ça se passe, et même de faire soi-même », explique le président de l’association Bertrand Philippe. Conduit par des bénévoles, l’atelier se veut donc participatif, mais accessible à tous. Ainsi, « nous faisons payer les pièces neuves à prix coûtant, et les pièces d’occasion sont à prix libre », rajoute-t-il. L’atelier a déjà permis de réparer une quarantaine de vélos, dont certains, qui leur ont été donnés, sont ensuite revendus pour pas cher, puisqu’on en trouve à partir de 25 euros. Et, puisqu’une fois le vélo réparé, le mieux est de s’en servir, l’association propose sur son site des fiches de parcours sécurisés dans le Gard rhodanien.

L'association Gard O Climat propose un atelier de réparation de vélos à Bagnols • Photo : Thierry Allard

Le vélo sait aussi se faire solidaire, comme avec l’association les Ch’tyclo coeur. Une association venue du Nord (le vrai), et qui a mené un projet solidaire au profit de l’association Peps, basée à Bagnols. La fondation Norauto, qui soutient l’association, a fait le lien avec Valérie Decoyere, qui travaille chez Norauto et a donc mené ce projet solidaire avec son amie Anne Fichou. « On voulait pédaler pour quelque chose, alors nous avons récolté des dons tout au long de notre périple », explique Valérie Decoyere. Périple qui les a vu donc rallier Lille (Nord) aux Sainte-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), en passant par Bagnols.

Le fruit de cette action, 2 000 euros tout de même, a été remis ce samedi à Peps. « Ça va nous aider à acheter du matériel pour notre atelier de réparation de vélo », précise Sandra Rolland, directrice de Peps. Quant aux cyclistes solidaires de Ch’tyclo coeur, elles comptent mener d’autres projets de ce type prochainement.

Que ce soit pour promener, aller travailler ou mener une action solidaire, le deux-roues doit se pratiquer en sécurité. Alors un stand de la Sécurité routière était présent à cette grande fête du vélo pour rappeler les bons comportements et la règlementation, pour les vélos comme pour les trottinettes, qui s’imposent de plus en plus parmi les mobilités douces. Des trottinettes « dont l’âge légal d’utilisation a évolué le 1er septembre dernier en passant de 12 à 14 ans », précise Sébastien Bolis, de la cellule sécurité routière au cabinet du préfet du Gard. Des trottinettes qu’il faut utiliser seul, et qui doivent aussi être assurées. Et, « comme pour les vélos, on ne circule pas sur les trottoirs », rappelle-t-il.

La Sécurité routière tenait aussi un stand pour rappeler les bonnes pratiques à vélo et en trottinette • Photo : Thierry Allard

Et, comme pour les vélos aussi, si le casque n’est pas obligatoire (il l’est pour les moins de 12 ans à vélo), il est fortement recommandé. « Il n’est pas interdit d’être plus intelligent que la règle », avance Sébastien Bolis, qui rappelle que chaque année, les cyclistes et les utilisateurs de trottinettes représentent leur part de « morts et de blessés avec de lourdes séquelles évitables. »

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio