Bagnols-Uzès
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 12.11.2021 - marie-meunier - 1 min  - vu 174 fois

LAUDUN-L'ARDOISE Le préavis de grève suspendu, reste à trouver un accord sur le temps de travail

Le préavis de grève a pris effet dès 8h ce lundi. Une soixantaine de personnes ont manifesté devant la mairie de Laudun-l'Ardoise. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Depuis lundi 8 novembre, plusieurs dizaines d'agents de Laudun-l'Ardoise sont en grève, résultat d'un blocage du dialogue social en mairie de Laudun-l'Ardoise. Un accord de sortie de crise a finalement été signé en mairie mardi après-midi après de longues négociations. "La première marche est franchie, reste à gravir l'escalier", commente l'union locale CGT. 

Dans l'accord, les syndicats et le maire de Laudun-l'Ardoise, Yves Cazorla, sont convenus que des réunions seraient organisées par service et qu'elles auraient pour but de discuter de la mise en place des 1 607 heures et des RTT pour le 30 juin 2022 au plus tard. Il sera aussi question de la souffrance au travail, de la pénibilité, des aménagements d'horaires... La question sur la mutuelle sera aussi abordée en vue d'une application en 2025.

"Les employés ne pourront pas excéder 37 heures par semaine, calculées sur cinq jours. Et ce sont eux qui auront la main sur les RTT", résume Patrick Lescure, secrétaire de l'union locale CGT Gard rhodanien. En échange, la municipalité s'engage à ne pas retenir sur salaire la journée de lundi. Tout le cadre pour discuter des 1 607 heures est donc défini, reste à le construire.

Marie Meunier

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais