Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.02.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 644 fois

PONT-SAINT-ESPRIT « L’Arche », un local pour le quartier prioritaire de la politique de la ville

L'arche politique de la ville Pont saint esprit

"L'Arche" a été inaugurée ce mardi soir en plein coeur du centre ancien de Pont-Saint-Esprit

- Photo : Thierry Allard

Le quartier du centre ancien de Pont-Saint-Esprit est classé prioritaire dans le cadre de la "Politique de la ville" depuis 2015. Désormais, destiné aux habitants et aux associations qui agissent dans le quartier dans ce cadre, un local baptisé l’Arche est mis à disposition au 16 rue du Haut-Mazeau.

Installé au rez-de-chaussée, dans un ancien appartement vacant depuis sept ans de la résidence Chantepierre, tout à côté du Prieuré Saint-Pierre, il a été inauguré ce mardi après-midi. L’idée est « d’avoir un lieu de partage, d’échanges, de convivialité, en plein cœur du quartier "Politique de la ville" », explique la maire de Pont-Saint-Esprit, Claire Lapeyronie.

À charge désormais aux différents acteurs impliqués dans le quartier, au premier chef les services municipaux, le conseil citoyen et les associations, de « rendre vivant » ce lieu, ajoute l’élue. Ça n’a l’air de rien, mais le simple fait d’ouvrir ce local est l’aboutissement d’un long travail partenarial entre la Mairie et Habitat du Gard, le bailleur social à qui appartient la résidence. « Ce projet a mis beaucoup de temps à aboutir, notamment car il y avait une transformation d’usage à faire (auprès des services de l’État, NDLR), et on n’a pu le faire qu’ensemble, avec nos partenaires », souligne le directeur proximité et patrimoine chez Habitat du Gard, Jérémy Martinet.

Une convention de trois ans

Le bailleur social a réalisé l’ensemble des travaux d’électricité, de peinture, de plomberie, de protection incendie et de diagnostics, vu que le local est soumis à la règlementation des établissements recevant du public. Le local est loué par la Mairie, qui prend en charge, outre le loyer, les charges et l’assurance. Le tout régi par une convention de mise à disposition de trois ans.

Quant au nom choisi pour ce lieu, l’Arche, il fait autant référence aux arches du célèbre pont de la ville qu’à celles du bâtiment, mais aussi à l’accueil qui y sera proposé. « On se rend compte de l’importance des lieux d’accueil dans le cadre de la "Politique de la ville", affirme l’élue en charge du dossier à l’Agglo du Gard rhodanien, Michèle Fond-Thurial. C’est important aussi pour les liens créés entre les associations au bénéfice des habitants. »

L’Arche a déjà accueilli ses premiers ateliers, avec, par exemple, un atelier radio de l’association Quartiers en lumières et la radio associative alésienne Radio Grille ouverte. « Nous arrivons avec notre studio mobile pour parler avec les jeunes de sujets qui les intéressent, pour en faire une émission », présente Maxime Vivier, conteur pour Quartiers en lumières. De nombreux ateliers sont d’ores et déjà programmés à l’Arche.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio