Publié il y a 1 an - Mise à jour le 10.08.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 2679 fois

PONT-SAINT-ESPRIT L’ultime hommage à Catherine Chantry

Cet après-midi lors des obsèques de Catherine Chantry, à l'église de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’église Saint-Saturnin de Pont-Saint-Esprit était trop petite, ce mercredi après-midi, pour contenir la foule venue assister aux obsèques de l’ancienne adjointe au maire puis conseillère municipale d’opposition spiripontaine Catherine Chantry, décédée ce dimanche. 

Parmi l’assistance, on reconnaissait des personnalités politiques, le premier-adjoint de Saint-Étienne-des-Sorts Didier Bonneaud et le maire de Goudargues Fred Mahler, tous deux engagés aux côtés de Catherine Chantry lors des municipales puis des départementales, mais aussi la maire de Carsan Brigitte Vandemeulebroucke, ou encore des élus proches de la défunte comme Jean-Noël Francisci. Et, malgré les différends nés d’une âpre campagne électorale en 2020, l’ancien maire Roger Castillon était aussi présent. 

Tous venus rendre un dernier hommage à Catherine Chantry, décédée ce dimanche à l’âge de 64 ans. Une « battante », dira d’elle son amie et ancienne colistière Josiane Pauty, louant « l’engagement sincère et le charisme » de la défunte, qui avait su « être constructive » aussi dans l’opposition. Sa colistière Béatrice Redon saluera quant à elle « une belle âme ». 

Outre sa carrière dans l’immobilier, Catherine Chantry s’était engagée en politique en rejoignant la liste de Roger Castillon en 2014. Devenue adjointe au maire, elle se chargera des questions liées aux commerces et au marché hebdomadaire. À la fin du mandat, elle avait décidé, avec un certain nombre d’élus issus de la majorité, de monter une liste alternative de gauche à celle emmenée par Claire Lapeyronie, la liste Union citoyenne spiripontaine. 

Qualifiée au second tour, Catherine Chantry avait été battue, avec 46,69 % des suffrages. Elle menait depuis l’opposition municipale, et faisait aussi entendre sa voix à l’Agglomération jusqu’au printemps dernier, lorsque la maladie l’avait contrainte à prendre du recul. 

Catherine Chantry laisse derrière elle deux filles, quatre petits enfants mais aussi un grand vide dans sa ville. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio