Bagnols-Uzès
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 16.03.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 601 fois

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON Les premières familles de réfugiés ukrainiens accueillies

Ce mercredi matin, lors de la cérémonie d'accueil des familles de réfugiés ukrainiens à Villeneuve. Pour la plupart très marquées par ce qu'elles viennent de traverser, les familles n'ont pas souhaité s'exprimer ni être prises en photo (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une petite cérémonie était organisée ce mercredi en fin de matinée à la mairie de Villeneuve pour accueillir les premières familles de réfugiés ukrainiens sur la commune, ainsi que pour remercier les familles volontaires pour les héberger. 

« Laskavo prosymo » : c’est par ces mots, qui signifient « bienvenue » en Ukrainien, que la maire de Villeneuve, Pascale Bories, a accueilli les premiers Ukrainiens venus se réfugier dans sa commune. Autour d’eux, « il y a un bel élan de générosité », poursuit la maire. Il faut dire que 44 foyers de la commune se sont manifestés pour accueillir des Ukrainiens. Largement suffisant pour l’instant, puisque pour l’heure, cinq familles ukrainiennes ont été accueillies dans la cité cardinalice. 

L’une d’entre elles est hébergée depuis quelques jours par Brigitte et Philippe. Ce couple de retraités n’a pas pu rester sans rien faire face à la situation. Alors nos Villeneuvois sont partis chargés de denrées direction la frontière entre la Pologne et l’Ukraine, et une fois sur place, ont proposé à des familles de les ramener en France. « Nous avons mis du temps à trouver une famille qui voulait venir en France, la plupart cherchent à rester en Pologne ou à aller en Allemagne », explique Brigitte. 

Finalement, une famille de six personnes, des grands-parents aux petits-enfants, se manifeste. « Ils étaient restés dix jours dans leur cave », précise Brigitte. Tout le monde embarque direction la France, avec un arrêt à Mulhouse pour laisser une femme et son petit, récupérés par une branche de leur famille. Philippe et Brigitte hébergent la fille et le petit-fils, et un autre foyer Villeneuvois les grands-parents. « Ce n’est pas un exploit, c’est quelque chose de normal », martèle Brigitte pour qualifier son action et celle de son mari. 

Une fois les familles ukrainiennes arrivées sur place, reste à les accueillir dignement. La mobilisation à Villeneuve va dans ce sens : la commune a fourni aux familles des plans pour qu’ils puissent se repérer, mais aussi savoir où sont hébergées les autres personnes réfugiées, ainsi que les principaux points d’intérêt pour elles. La mairie a aussi mis des contacts à disposition pour les inscriptions scolaires. 

Le CCAS est en train de mettre en place une procédure pour que les familles qui hébergent les réfugiés puissent récupérer des denrées alimentaires, et les enfants seront accueillis sur la base de loisirs du SIDSCAVAR, les Cigales, pendant les vacances et sur les temps périscolaires. Le Secours catholique fournira des vêtements aux réfugiés qui en ont besoin, et l’association la Courte échelle, qui fait dans l’alphabétisation et l’apprentissage du français, proposera des cours dès la semaine prochaine. 

« Nous comprenons la difficulté dans laquelle vous arrivez », dira la maire aux réfugiés. Au moins deux familles ukrainiennes devraient encore arriver prochainement à Villeneuve. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais