Publié il y a 1 an - Mise à jour le 15.03.2023 - Yannick Pons - 2 min  - vu 527 fois

CAMARGUE Le terroir camarguais séduit le Tout-Paris au Salon de l’agriculture

La tour Constance en cannelés de la maison Calamel

- Laurence Monet-Pitot

En marge du Salon de l'agriculture, la soirée Camargue organisée début mars au Rosa Bonheur, guinguette sur Seine, a mis en lumière tout un terroir situé entre terre et mer. Pluie de médailles pour les vins "Sable de Camargue" et franc succès du désormais incontournable cannelé d’Aigues-Mortes.

La gastronomie de la Camargue est très variée et son terroir est riche en caractère. Les saveurs de la région ont su réveiller les papilles des Parisiens. Le public connait souvent la Camargue pour ses chevaux, ses taureaux et ses flamants roses, mais il connait moins bien ses produits de terroir tels que les vins Sable de Camargue, la viande de taureau de Camargue AOP, la fleur de sel d'Aigues-Mortes, les poissons et fruits de mer du Grau-du-Roi, le riz de Camargue IGP, les asperges et les pommes de terre des sables. Et désormais l’incontournable cannelé camarguais à la fleur d’oranger de la maison Calamel. Lors de la soirée Camargue, organisée sur le Rosa Bonheur guinguette sur Seine, la Communauté de communes Terre de Camargue(CCTC) et l'association des éleveurs de chevaux de race Camargue ont invité producteurs, cuisiniers et vignerons à faire déguster leurs produits sur leur stand.

Pluie de médailles pour les vins Sable de Camargue

Tête de gondole du terroir, les vins Sable de Camargue ont remporté cette année 13 médailles au Concours général agricole (7 en or et 6 en argent) et ont séduit le public avec leur robe claire et leur élégance en bouche. La viande de taureau de Camargue AOP était cuisinée sous toutes ses formes : en saucisson, en terrine et en rillette, labellisées Gard Gourmand, par la Maison El Toro à Aigues-Mortes. Elle a également été dégustée en tataki, et bien sûr en gardianne aux fourneaux du chef Jean-Pierre Cazals.

La mer en cuisine

Côté mer, les tellines en persillade pêchées par Robert Bonnafous et cuisinées par El Toro ont été très appréciées. La maison Creiche du Grau-du-Roi a fait découvrir sa brandade et sa marinade de poulpe, toutes deux labellisées Gard Gourmand, ainsi que sa rouille graulenne préparée avec du poulpe, des pommes de terre des sables et de l'aïoli, un plat historique imaginé par les familles de pêcheurs. La cheffe d'Oc, Carole Soubeiran (Le Bistrot de Caro à Lunel), est venue spécialement à la soirée Camargue pour cuisiner devant plus de 200 personnes. Elle a préparé un risotto camarguais avec des pointes d'asperges des sables et du riz rouge de Camargue du riziculteur Bernard Pujol, qui utilise une technique japonaise ancestrale de désherbage naturel avec une centaine de canards.

Enfin, la Maison Calamel à Aigues-Mortes a conquis le public avec son cannelé camarguais à la fleur d'oranger, un goût subtil qui rappelle celui de la fougasse. Les dix cannelures rectangulaires de ces cannelés sont un hommage aux dix tours des remparts de la cité.

Yannick Pons

Camargue

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio