Gard
Publié il y a 10 jours - Mise à jour le 24.01.2023 - Alban Pullara et Anthony Maurin - 2 min  - vu 668 fois

GARD Ugo Bimar et ses Confessions d’histoire (1/7)

Ugo Bimar (Photo Anthony Maurin).

Il se fait rare dans le monde médiatique, pourtant c'est un poids lourd du YouTube game et l'Alésien Ugo Bimar est toujours partant pour parler de ses passions.

Il n'y a pas 36 Gardois qui sont connus et reconnus sur Youtube. Ugo Bimar, sous son nom, ne l'est peut-être pas, mais sa chaîne et ses projets aboutis le sont sans nul doute ! Si vous ne connaissez pas Confessions d'histoire, c'est le moment d'aller y faire un tour et de regarder les six vidéos qui y sont (en plus d'autres tout aussi intéressantes).

Ugo Bimar (Photo Anthony Maurin).

"Confessions d’histoire est une série de divertissements à vocation ludo-éducative sur l’histoire de France et des grandes civilisations." Voici comment le projet initial est exposé. Mais Confessions d'histoire est surtout une chaîne Youtube dans laquelle vous trouverez des pépites qui vous expliqueront les grands faits de l'histoire.

"L’écriture du scénario est volontairement axée sur l’humour en jouant principalement sur l’anachronisme du langage utilisé par les interviewés et leur époque. Chaque fait relaté est cité sur la base de sources historiques réelles. L’histoire racontée par ceux qui l’ont vécue : à la façon d’un confessionnal de TV réalité ( d'où le nom, NDLR), des personnalités historiques viennent témoigner, confrontent leurs visions originales, et souvent divergentes, sur ces événements."

(Photo capture d'écran).

Dans la foulée de sa guerre des Gaules (un épisode), vous suivrez César et Octave au début de ce qui sera l'Empire romain (un épisode). Après ? Trois épisodes sur trois croisades différentes (et des zooms sur Aliénor d'Aquitaine et Richard cœur de lion). Maintenant ? Ugo Bimar s'occupe donc d'Alexandre le Grand. En quatre parties.

Sans le faire réellement exprès parce qu'il bosse à côté, Ugo a su créer l'attente et le désir. Son cercle de proches, les reconstituteurs historiques, les profs, ses comparses que l’on peut trouver sur YouTube puis le grand public, forcément, le poussent à continuer, mais c’est par envie qu’il fait ce qu’il veut, quand il le veut.

Venu à Nîms pour une rencontre avec les élèves d'Éric Teyssier à l'Université, Ugo Bimar apprécie revenir dans la région (Photo Anthony Maurin).

Ses vidéos, regardées par plus d’un million de personnes, ont toutes sa patte, sa signature. Dans le ton aussi bien que dans l'image. Du rythme aux recherches approfondies, ces grandes pastilles sont des ovnis très appréciés et bien documentés.

Ugo fait bien les choses. Chaque épisode est accompagné d'une série de notes historiques qui précisent, relativisent les propos des uns et des autres, confrontent les sources contradictoires. Vous trouverez également sur ces pages un récapitulatif du casting, avec des liens vers les sites ou bandes démos des comédiens et une bibliographie sommaire.

La dernière vidéo en date, la première d'une série de quatre à venir, porte sur Alexandre le Grand et ses conquêtes. Pour aider Ugo et les siens à continuer cette magnifique transmission de l'histoire sous un angle plaisant et moderne, c'est par ici.

Alban Pullara et Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais