Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.04.2023 - Anthony Maurin - 3 min  - vu 296 fois

L'OEIL DANS L'OBJECTIF L'actualité de la semaine en images

Chaque samedi, à midi, Objectif Gard vous propose de jeter un œil dans le rétro et de revenir en images sur l'actualité de la semaine écoulée.

FAIT DU SOIR La ministre en visite au cimetière oublié des enfants Harkis. En tout, 27 sépultures ont été découvertes et la présence de deux corps a été confirmée le 20 mars dernier sur ce terrain. Des sépultures d’enfants datant essentiellement des débuts du camp de Harkis, à la fin de la guerre d’Algérie qui a vu ces combattants supplétifs de l’armée française contraints à l’exil, puis à l’internement dans des camps de sinistre mémoire. Celui de Saint-Maurice-l’Ardoise faisait 15 hectares, sur lesquels des milliers de Harkis vivront de 1962 à 1976 dans des conditions au mieux spartiates, le plus souvent indignes, comme les anciens du camp les ont décrites si souvent depuis. Un camp bordé de barbelés, où les familles s’entassaient dans des baraquements. C’est ici donc que la secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire Patricia Mirallès est venue ce vendredi.

GRAU-DU-ROI Après l'incendie du restaurant "Le Lagon", une cagnotte en ligne lancée. Après l'incendie de plusieurs restaurants au Grau-du-Roi, jeudi dernier, une cagnotte en ligne vient d'être lancée pour venir en aide à Virginie et Benoît, les gérants du "Lagon". Jeudi dernier, un incendie s'est déclaré à Port-Camargue sur la commune du Grau-du-Roi. Au bord de plage Sud, plusieurs établissements ont été touchés par le feu sur une surface de 1 500 m2 environ (lire ICI). Plus de 50 pompiers et une vingtaine de véhicules ont été mobilisés pour éteindre les flammes malgré un vent fort qui a rendu l'intervention délicate. Quatre restaurants ont pu être sauvés mais trois ont été réduits en cendres par les flammes. C'est le cas du restaurant "Le Lagon" tenu par Virginie et Benoît. Touchés par la détresse du couple qui a tout perdu, des proches ont décidé de lancer une cagnotte en ligne sur la plateforme Leetchi (cliquer ICI) pour récolter un maximum de fonds afin de les aider à se reconstruire.


FAIT DU SOIR À Ganges, Emmanuel Macron reste à distance de son impopularité. Hué la veille à Sélestat, en Alsace, Emmanuel Macron n'a pas pris le risque d'un bain de foule qui aurait pu se transformer en pugilat. Le président de la République n'aura vu, de Ganges, que l'accès par Le Vigan, le collège Louise-Michel, quelques élus locaux et des élèves. Loin du bon millier de manifestants qui a fait face aux gendarmes mobiles. Mis à part une interpellation, en fin de journée, quelques patates volantes et des oeufs en direction de la police, le calme a plutôt été conservé.

Hermanubis est à voir au Musée de la Romanité jusqu'au 31 décembre (Photo Anthony Maurin).

NÎMES Oliver Laric révèle l'art contemporain au Musée de la Romanité. Si vous êtes Nîmois vous n’êtes pas sans savoir que 2023 marque l’année d’un anniversaire important, celui du Carré d’Art. Le musée d’art contemporain de la ville de Nîmes est un lieu de vie et de création artistique. Au cours de ces 30 ans, un grand nombre de visiteurs ont bénéficié d’un accès privilégié à des œuvres d’art contemporain produites par différents artistes. Pour fêter cet anniversaire, le Musée de la Romanité a décidé de proposer cette année une exposition mêlant art contemporain et archéologie. C’est l’artiste autrichien Oliver Laric qui a été choisi à cette occasion. Il a sélectionné des œuvres qui l’inspiraient et les a utiliser pour en créer des réinterprétations, avec une nouvelle fonction, une nouvelle valeur.

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio