Gard
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 31.01.2023 - Anthony Maurin  - 2 min  - vu 420 fois

NÎMES NegPos au service du sacré

L'église Saint-Dominique (Photo Archives Anthony Maurin).

Au service du sacré est une exposition réunissant Hervé Collignon, Jacqueline Salmon, Joseph Massota et Le Corbusier. Rendez-vous est pris ce 1er février à 15h.

Dans le cadre du "Mois de l'architecture Occitanie", les villes invisibles reviennent pour une troisième édition, cette fois enfin pleine et entière, conviant une plateforme de photographes, de cinéastes et d'architectes de premier plan. "Heureux de participer à la découverte et la valorisatioon du patrimoine de notre ville, nous sommes les premiers à réutiliser l'église Saint Dominique (1964) depuis sa rénovation. Oeuvre de l'architecte Joseph Massota, sa construction a été immortalisée via l'objectif de son photographe atitré, Hervé Collignon", explique l'organisateur, Patrice Loubon.

L'église Saint-Dominique (Photo Archives Anthony Maurin).

Il poursuit : "Nous accueillons une nouvelle fois, mercredi 1er février à 15h l'une des figures majeures de la scène photographique française Jacqueline Salmon pour une rencontre avec le public. Elle présente en exclusivité ses images des architectures de Le Corbusier, en paticulier celle de l'église Saint-Pierre (Firminy), du couvent Sainte-Marie de La Tourette (Éveux) et de la chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp). Ces photographies sont rentrées dans des collections, elles ont beaucoup été montrées et publiées mais pour cette exposition dans l'église Saint Dominique de Nîmes, Jacqueline Salmon a choisi d'exposer de nombreuses photographies qui n'avaient jamais été tirées."

L'église Saint-Dominique (Photo Archives Anthony Maurin).

Cette exposition était bien sûr l'occasion de découvrir ou de redécouvrir l'église Saint Dominique, bijou secret de l'architecture nîmoise, trop longtemps fermée au public. Avec ces rencontres et ces découvertes, la ville continue à se révéler grâce aux regards et à la mémoire des photographes...

Les protagonistes

Jacqueline Salmon est née en 1943 à Lyon. Depuis 1981, elle réalise une œuvre photographique à caractère social dont le principal sujet est l’étude des rapports entre philosophie, histoire de l’art et architecture.

Hervé Collignon (1927-1998) est né à Saint-Dié-des-Vosges. Il commence auprès du quotidien Le Méridional une carrière de journaliste et se tourne avec passion vers la photographie. Il devient ainsi photo-reporter, parcourant la région et la ville de Nîmes.

Patrice Loubon, fondateur de NegPos (Photo Archives Anthony Maurin).

Joseph Massota (1925-1989) est né à Nîmes. Il a, très jeune, manifesté une attirance pour le dessin. Durant l'occupation, réfractaire au service du travail obligatoire, il devient cartographe au sein du maquis Aigoual-Cévennes. Il rencontre Le Corbusier, avec lequel il échange au sujet du nombre d'or notamment. Il remporte les concours pour la construction de l'église Saint-Jean-Marie Vianney à Clermont-Ferrand et celui de la maison de l'agriculture à Nîmes. 

L'église Saint-Dominique (Photo Archives Anthony Maurin).

Le Corbusier (1887-1965) est un homme aux multiples talents (urbaniste, sculpteur, peintre, designer, écrivain, architecte). Il a travaillé sur des projets à l’échelle mondiale. Tout au long de sa vie, Le Corbusier voyage pour acquérir de nouvelles techniques et parfaire ses connaissances en s’inspirant des pays visités. 

Patrice Loubon est le commissaire d’exposition. Né en 1965, il vit et travaille à Nîmes (France). Diplômé de l'École nationale supérieure de la photographie (1992), il est le fondateur et le directeur de NegPos dont il coordonne toutes les expositions et tous les évènements, à Nîmes et ailleurs depuis 1997.

L'église Saint-Dominique (Photo Archives Anthony Maurin).

NegPos : 1, cours Nemausus 30000 Nîmes hJps://negpos.fr – contact@negpos.fr

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio