Publié il y a 23 jours - Mise à jour le 07.05.2024 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 1759 fois

EXPRESSO Non, pas de parking silo à Pissevin

L'îlot kennedy

L'îlot kennedy

- (Photo : Coralie Mollaret)

C’était une demande de la pharmacie pour permettre de stationner correctement et, surtout, de capter toute la clientèle de la Vaunage.

« On ne peut pas être dans une zone de 15 000 habitants avec beaucoup de passage et ne pas avoir de grand parking », souligne le gérant de la pharmacie à côté du cabinet médical de Pissevin, Nicolas Pagès. Une fois de plus, le commerçant a reformulé sa demande à l’occasion de l’inauguration des locaux - temporaires - du cabinet médical. 

Capter la clientèle de la Vaunage

En septembre, le promoteur immobilier GGL devrait lancer les travaux pour créer un nouvel immeuble au nord de Pissevin, couramment appel « l’îlot Kennedy » par les responsables publics. Cet immeuble situé à la place de l’ancien Carrefour Market mêlera habitat et commerces. Le cabinet médical devrait s’y installer. Une véritable maison médicale pour ses six médecins ainsi que la pharmacie de Nicolas Pages.

« Autour du bâtiment GGL, il y aura très peu de place », poursuit le pharmacien. Nîmes métropole et la mairie ont travaillé sur des places de stationnement. Le promoteur immobilier créera un parking souterrain d’un niveau. L’îlot Kennedy devrait voir l’arrivée de quelques places et un parking sera créé à la place de la ferme école qui, elle, déménagera plus haut, transformée en ferme de l’environnement. « C’est ici que la mairie avait fait une demande de parking en silo », indique une source. 

Parking silo : entre 4 à 5 M€

L’Agglo a émis une fin de non-recevoir. Selon l’une de nos sources : « Tout dépend de l’objectif du stationnement. Si c’est pour les résidents, il faut se tourner vers les promoteurs ou la ville. » Le parking relais « devra aller chercher, lui, les gens qui empruntent la RN106 et les quartiers difficiles à desservir par les transports en commun type carreau de l’âne ». 

Une étude a été lancée par Nîmes métropole sans calendrier précis. Et pour cause... Le coût d’un parking relais avoisine les 5 M€ quand celui d’un simple parking de 250 places coûterait un peu moins d’un million d’euros.

Coralie Mollaret

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio