Publié il y a 1 an - Mise à jour le 12.12.2022 - Abdel Samari - 2 min  - vu 836 fois

NÎMES L'association "Bébés dans l'eau" ne veut pas aller nager ailleurs

Bébé piscine

Photo d'illustration

- DR

L'association "Bébés dans l'eau", association Nîmoise en activité depuis presque 40 ans vient d'alerter l'ensemble de la presse locale concernant les limitations de température dans les piscines de la ville. Nicolas Rainville, l'adjoint aux sports répond.

Afin de faire face à la flambée des prix de l’électricité et du gaz, la mairie de Nîmes a décidé, entre autres, de limiter la température des bassins dans les piscines municipales. "La température de l’air et de l’eau à Aquatropic, piscine où se déroule notre activité, seront donc abaissées à 27°C, à partir du mois de janvier. Cette température est bien évidemment trop faible pour nos petits baigneurs (4 mois à 7 ans), aussi le service en charge des piscines de la ville à décidé de nous délocaliser à la piscine des Iris pour la fin de l'année, soit jusqu'en juin 2023, où les infrastructures ne sont absolument pas adaptées à notre activité" indique l'association qui s'appuie notamment sur une profondeur minimum du bassin de 90 cm, l'absence de local de stockage du matériel, et un seul créneau le dimanche.

"À aucun moment nous n’avons été concertés, ou même avertis en amont de cette décision (...). Par ailleurs, dès la rentrée de septembre 2023, aucun créneau d'accueil ne nous sera attribué, sur aucune piscine de la ville. C'est donc la mort de l'association qui est en train de se jouer."

Face à cette situation, l'association annonce être prête à des concessions notamment suspendre les séances les mois les plus froids soit de janvier à mars, mesure envisagée de longue date par l’association suite aux difficultés de la piscine à chauffer le bassin les années précédentes.

"Notre association répond à l’engagement du gouvernement dans le programme « aisance aquatique » destiné aux enfants et dont l’enjeu majeur est la prévention et la lutte contre le risque de noyade. Enfin, n’oublions pas que l’association emploie 6 animateurs, qui comptent sur ce salaire. Nous sommes également la seule association Nîmoise à proposer des activités pour les tout-petits puisque nous accueillons les enfants à partir de 4 mois."

Contacté par Objectif Gard, Nicolas Rainville, l'adjoint aux sports de la Ville de Nîmes fait savoir qu'un rendez-vous est fixé cette semaine avec la présidente de l'association. "En effet, nous avons proposé à cette association de se déplacer vers la piscine des Iris. C'est aussi le cas pour 12 autres associations ou structures en raison de la fermeture de la piscine Fenouillet pour travaux liés à une fuite importante du bassin principal."

En ce qui concerne l'absence de créneau à partir de septembre 2023, l'élu nîmois ne botte pas en touche : "Nous sommes contraint de réduire les créneaux et lignes d’eau pour essayer de garder une place pour tout le monde. En effet, on ne pourra pas être en mesure de pérenniser ce créneau en septembre prochain. La raison est simple : nous avons beaucoup de familles de l’agglomération car il y a que Nimes et Beaucaire qui bénéficie de piscines. Avignon a également fermé pour ce public."

Une pétition est en ligne ICI et compte déjà plus de 700 signatures.

Abdel Samari

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio