Publié il y a 1 an - Mise à jour le 31.12.2022 - Anthony Maurin  - 2 min  - vu 788 fois

NÎMES N'oubliez pas le Musée des beaux-arts

Au musée des Beaux Arts, l'exposition Chabaud (Photo Anthony Maurin).

En cette période de vacances, n'oubliez pas les musées de la ville mais surtout n'hésitez pas à vous rendfre dans un des six établissements de la cité, celui des beaux-arts. Une merveille !

Bien sûr qu'il est important d'aller dans les musées. Le Musée de la romanité est le dernier né, mais plusieurs autres sont également ouvert au public et proposent pour certains d'entre eux de véritables chefs-d'oeuvres. Acquisitions, dons d'artistes, d'amateurs ou de particuliers, dépôts du musée du Louvre portent aujourd'hui à 3 800 le nombre d'œuvres conservées et inventoriées.

L'entrée du Musée des Beaux Arts (Photo Archives Anthony Maurin).

Si un musée c’est, avant toute chose, une collection et la présentation des œuvres au public, cela doit aller beaucoup plus loin, et avec beaucoup plus d’ambition. C’est le cas au Musée des beaux-arts de Nîmes. La programmation du musée vise à démultiplier l’intérêt de chacun pour les œuvres de la collection : elles sont valorisées et mises en situation, via des expositions, des conférences, des visites thématiques, des commentaires d’œuvre, l’intervention de comédiens, de danseurs, de musiciens et de chanteurs qui font revivre les œuvres.

Au musée des Beaux Arts, l'exposition Chabaud (Photo Anthony Maurin).

Evidemment, les visites et ateliers pédagogiques (qui ne se limitent pas aux périodes scolaires, mais conduisent aussi les parents au musée) formeront les nouvelles générations de visiteurs. Vous voulez savoir avant de voir ? Voici les collections du musée nîmois

Le majestueux musée des Beaux-arts érigé en 1907 et dont l'architecte n'est autre que Max Raphel (Photo Anthony Maurin).

Actuellement mais seulement jusqu'à ce 31 décembre 2022, "Galerie de portraits à la Légion d'Honneur - Les décorés de la Légion d'honneur dans les oeuvres du musée des Beaux-arts" est l'exposition à découvrir. À l'occassion du centenaire de la Société des membres de la Légion d'honneur du Gard (SMLH du Gard 30), le musée des beaux-arts organise en partenariat avec la section du Gard une exposition de peintures et de sculptures issues des collections représentant des médaillés de la Légion d'honneur.

Le majestueux Musée des Beaux Arts, rue cité Foulc (Photo Anthony Maurin).

Créé dans la Maison Carrée en 1821, le premier Musée de Nîmes regroupe avec les sculptures romaines et les collections d'Antiques, les premières peintures contemporaines (puisqu'elles provenaient des précédents salons comme le Locuste de Sigalon, ou le Cromwell de Delaroche) auprès de peintures anciennes issues des confiscations révolutionnaires. C'est un bâtiment moderne qui se cache sous un habillage décoratif : sculptures ornementales, ferronneries, stucs et mosaïques ; mais le métal et le verre des charpentes et des verrières, les planchers de béton et d'acier, sont autant d'innovations techniques.

La Jeune fille au chevreau conservée au Musée des Beaux Arts de Nîmes, en bronze, est plus petite que la sculpture de pierre saccagée aux Jardins de la Fontaine. Un faux aire de Carrrie Fisher dans son personnage de la princesse Leia non ? (Photo Anthony Maurin)

Cet esprit novateur se retrouve en 1987 dans la rénovation spectaculaire due à Jean-Michel Wilmotte, qui signe là sa première intervention muséale. Le musée des beaux-arts de Nîmes peut s'enorgueillir d'avoir été conçu et édifié spécifiquement comme musée. La galerie supérieure composée de sept salles, abrite d'une part des tableaux italiens du XIVe au XVIIIe siècle (Bassano, Lelio Orsi, Fontata, Andea della Robbia), et d’autre part les peintures flamandes et hollandaises du XVIe et XVIIe siècles (Rubens, Fabritius, Coeke, Duck), enfin les peintures françaises du XVIIe  (Parrocel, Reynaud Levieux, Chaperon).

Musée des beaux-arts de Nîmes. Céline Morales, médiatrice culturelle propose des visites guidées (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

La galerie inférieure présente les peintures françaises des XVIIIe  et  XIXe siècles (J.F. deTroy, Subleyras, Sigalon, Delaroche). Enfin, la dernière salle aborde la question du paysagisme en Provence avec l’émergence de la peinture moderne au début du XXe siècle.

Le Musées des beaux-arts de Nîmes, ouverture de 10h à 18h tous les jours sauf le lundi. Ouverture de 10h à 18h30 les samedi et dimanche. Fermeture de la billetterie à 17h40 en semaine et 18h10 les samedi et dimanche. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier. Entrée tarif plein à 5 euros, réduit à 3 euros. Rue Cité Foulc, 30 033 Nîmes cedex 9, à 100 mètres des Arènes.

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio