Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 13.07.2023 - Anthony Maurin - 7 min  - vu 3788 fois

NÎMES TOROS Les cartels de la Feria des Vendanges enfin dévoilés

Le paseo d'une corrida nîmoise (Photo Archives Anthony Maurin).

La feria des vendanges aura lieu du 14 au 17 septembre prochains. Au programme des arènes, quelques beaux et bons moments à venir.

&;

Avant de basculer en septembre avec cette prochaine feria des Vendanges cuvée 2023, les arènes de Nîmes accueilleront deux courses camarguaises les 17 et 24 août à 18h.

L’année taurine à Nîmes se déroule en plusieurs temps. Après la feria de Pentecôte qui accueille de nombreux touristes arrive la feria des Vendanges qui se veut plus locale et intimiste.

Gilles Vangelisti, Simon Casas, Jean-Paul Fournier et Frédéric Pastor (Photo Anthony Maurin).

Organisée le troisième week-end de septembre cette session de fiesta brava dans l’amphithéâtre antique a largement trouvé son public et termine, grosso modo, la saison taurine en France.

Comme Nîmes est une grande arène, une plaza prestigieuse, Simon Casas, l’empresa des arènes, est un peu obligé d’y organiser des cartels conséquents. D’emblée il l’avoue, « Je suis ni moi avec vous. Nîmes est une ville formidable, de caractère et historique malgré le wokisme on nous permet d’y voir ce rituel extraordinaire qu’est la tauromachie. »

Simon Casas (Photo Anthony Maurin).

Et Simon Casas, directeur des arènes, de décliner les courses et moments forts de cette prochaine feria. Mais avant tout, en préambule, « Pour moi qui travaille en tant que producteur dans plein d’endroits, Nîmes est différente, je suis là « identitairement », pas forcément professionnellement ! L’arène, c’est la scène de la vie, de la mort et de la beauté. C’est un lieu qui des valeurs fondamentales. »

Le directeur des arènes n’avait pas pu venir présenter sa feria de Pentecôte à cause d’un mouvement de grève, le voilà remonté comme un coucou pour rattraper le temps. « Les toreros, ces héros, peuvent être considérés comme des références d’engagement pour la jeunesse et la société dans sa globalité. L’art, c’est vivre ensemble et le sens de la tauromachie n’est pas le spectacle barbare, c’est le rituel. »

arènes pluie
Les arènes sous fond de pluie ce lundi 29 mai 2023 • Photo DR

Allez, zou, passons aux cartels de cette prochaine feria. Rappelons-nous que l’ultime corrida de la précédente feria de Pentecôte a dû être annulé à cause des pluies. « La feria sera une feria majeure en programmation et en cartel. Dès le jeudi 14, nous avons voulu remettre cette corrida car l’élevage est Français et deux toreros sont Nîmois. Nous allons perdre de l’argent en tant que producteur mais les commerçants, eux, vont en gagner plus ! » Donc le jeudi, corrida de Robert Margé pour la confirmation d’alternative du Mexicain Arturo Saldivar et la venue d’Adriano et d’El Rafi.

El Rafi (Photo Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Vendredi matin verra une novillada sans picadors de quatre becerros de Pagès-Mailhan pour quatre novilleros à déterminer mais deux seront Français et deux Espagnols participeront au paseillo.

Un exemplaire de La Quinta (Photo Anthony Maurin).

Le vendredi, on passe à la corrida de La Quinta. « Ces toros brillent partout et ne sont pas venus à Nîmes depuis quelques temps. Là, nous proposons un mano a mano avec deux spécialistes de ces toros. Daniel Luque et Emilio de Justo. C’est un cartel pour aficionados » précise l’empresa qui oublie presque de dire que Luque a pris son doctorat à Nîmes et qu’il est actuellement dans une des meilleures périodes de sa vie taurine.

Daniel Luque avec un toro de Margé (Photo Archives Anthony Maurin)

Le samedi en matinée, oui, Simon Casas Production surprend avec une corrida de rejon de Bohorquez. « Oui nous sommes une entreprie un peu folle ! La corrida de rejon que nous organisons n’était pas prévue au contrat mais ce sont des corridas qui amènent un public spécifique. De plus, nous ramenons le numéro 1 qui n’était pas venu depuis cinq ou six ans à Nîmes car nous étions embrouillés mais maintenant qu’on s’aime… Diego Ventura sera en mano a mano avec la Nîmoise qui a triomphé à Pentecôte, Lea Vicens. C’est bon de raconter des histoires, ça nous amène aux arènes et le soir on se raconte tout ça autour de la table. C’est aussi ça la théâtralité, c’est entrer dans le quotidien. »

Léa Vicens (Photo Archives Anthony Maurin).

Le samedi après-midi, cartelazo en vue et émotions absolues. Devant des Victoriano del Rio toujours excellents, Talavante et Roca Rey assisteront à la dernière corrida de Thomas Dufau. « Ces toros donnent parfaitement la réplique aux toreros donc je n’hésite pas à les programmer. Talavante, je n’en parle pas beaucoup car je suis son imprésario mais il a de la personnalité et vous le connaissez parfaitement. La France fera ses adieux à Thomas Dufau. Pourquoi Roca Rey dans ce cartel ? C’est lui qui me l’a demandé car plus jeune, alors qu’il arrivait du Pérou à Madrid, il s’est lié d’amitié avec Thomas et il a voulu lui couper la coleta. »

En jeans ? Oui, le capote d'un des paseos nîmois de Thomas Dufau était confectionné en toile de Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin).

Enfin, dernier jour mais deux moments forts à prévoir. En matinée, novillada de Fernay pour Lalo de Maria qui devient déjà chef de lidia, Diego Bastos et la présentation de Nino Julian qui évoluera à domicile. « C’est difficile d’être torero. On a transmis cela à Lalo de Maria mais je lui ai demandé s’il était sûr de ce qu’il faisait et que peut-être qu’il se trompait. Quand il m’a répondu que c’était pour connaître la limite de ses limites j’ai compris qu’il avait compris. Être torero c’est aussi un bel apprentissage de la vie. Quant à Nino Julian, je le rencontre pour la première fois et je lui souhaite bonne chance ! »

Le Nîmois Nino Julian lors d'un Printemps de l'Aficion à Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Terminons par le cartel de clôture, celui du dimanche après-midi qui convoquera les toros de Garcigrande pour un autre moment fort.

« Morante de la Puebla fera son deuxième paseo de l’année à Nîmes et Solalito, le Nîmois, prendra son alternative de ses mains. Le témoin ne sera autre qu’El Juli qui fêtera à un jour près ses 25 ans d’alternative. Alternative qu’il a prise dans ces mêmes arènes. Il est le leader depuis 25 ans et il assume les resposnabilités qui vont avec, c’est dur à supporter et courageux car cette charge, ce poids, pèse énormément, c’est un champion. Après Nîmes il sera à Madrid et le lendemain de Madrid à Séville. Points de suspension… » achève Simon Casas qui laisse entendre que ce paseo Juliesque sera son dernier à Nîmes.

El Juli à Nîmes (Photo Archives Anthony Maurin).

Pour Frédéric Pastor, adjoint aux festivités et à la tauromachie, la fête démarre aux arènes mais se poursuivra partout en ville. « La feria de Pentecôte a connu un réel succès car nous coordonnons nos idées. Une feria, c’est grâce aux corridas et aux arènes, sinon c’est une kermesse. Même si le Brindis a changé de nom il aura bien lieu au Temple de Diane et vous en saurez plus dans quelques jours. La fête sera belle et le week-end offrira à tout le monde des bons moments et des festivités plaisantes. »

Le paseo d'une corrida nîmoise (Photo Archives Anthony Maurin).

Le programme complet de la feria en ville

Jeudi 14 septembre

- 12h30 - Brindis à la Ville de Nîmes - Temple de Diane - Les Avocats du Diable sont à l’origine de ce rendez-vous incontournable qui peut prendre la forme d’une lecture, d’une totale improvisation ou encore d’un simple cri du cœur. Le concept est simple, une personnalité célèbre, viendra déclarer sa flamme à la ville de Nîmes à travers un discours bien ficelé. Un moment de poésie fériesque, souvent drôle, parfois grinçant mais résolument touchant.

- 17h30 - Corrida - Arènes

Vendredi 15 septembre

- 11h30 - Vendanges du clos de la Fontaine « millésime 2023 » - Jardins de la Fontaine - Les vignerons de l’AOC Costières de Nîmes viendront récolter les pieds de vignes plantés aux abords de la Tour Magne en plein coeur des Jardins de la Fontaine. Après Montmartre, il s’agit seulement du deuxième vignoble de France localisé en plein centre-ville. Ouvert à tous et accessible aux promeneurs, le vignoble est a pour objectif de se positionner en tant que projet à la fois culturel et éducatif. Il traduit la richesse du vin de la région.

- 11h30 - Novillada sans picador - Arènes (gratuit)

- 12h à 17h et 20h à 23h - La Guinguette de la feria - Pôle Antoine Castelnau avec le groupe « Les Mélomanes » - C’est LE lieu destiné aux seniors. Au programme, animation bal-musette avec le groupe Les Mélomanes et restauration typique sur place (paella, tapas...)

- 17h30 - Corrida Arènes

- 19h - Abrivado rue Sully, avec la manade du Gardon - Les traditionnels lâchers de taureaux durant lesquels gardians et attrapaïres se mesurent les uns aux autres

Samedi 16 septembre

- 9h30 à 11h - Espace Toro : à la découverte de la tauromachie - Esplanade Charles de Gaulle (statue Taureau)

- 10h à 22h - Animation des Peñas - Boulevards et centre-ville

- 10h30 - Exposition sur « les traces d’un costume de Lumière » - Musée des Cultures Taurines

- 11h30 - Corrida à cheval - Arènes

- 12h à 17h - La Guinguette de la Feria - Pôle Antoine Castelnau avec le groupe « Les Mélomanes »

- 14h30 à 15h30 - Spectacle équestre - Jardins de la Fontaine avec le spectacle Camarguissimo

- 15h à 16h30 - Danse de tradition - Temple de Diane

- 15h à 16h30 – Espace Taurin et Traditions - Bosquet « place Pablo Picasso » - Becerrada

- 15h30 à 16h30 - Entre 2 Paseos - Musée des Cultures Taurines

- 16h – Abrivado - Jean-Jaurès avec la manade Lou Simbeu

- 16h à 17h - Spectacle équestre - Jardins de la Fontaine avec le spectacle Camarguissimo

- 17h30 - Corrida - Arènes

- 20h - Grande parade de musiques de rue - Départ de la Maison Carrée, puis boulevard Victor Hugo et final autour des Arènes

Dimanche 17 septembre

- 9h30 à 11h - Espace Toro : à la découverte de la tauromachie - Esplanade Charles de Gaulle (statue Taureau)

- 10h à 19h - Animation des Peñas - Sur les boulevards et dans le Centre-Ville

- 10h30 - Messe folklorique - Cathédrale Notre Dame et Saint Castor

- 11h30 - Novillada - Arènes

- 13h - Concours d’attrapaïres, rue de la République avec la manade Tommy Maire

- 14h30 à 15h30 - Spectacle équestre - Jardins de la Fontaine avec le spectacle Camarguissimo

- 15h - Ban des Vendanges - Défilé folklorique – Départ du boulevard Courbet puis Libération, Victor Hugo et arrivée devant la Maison Carrée.

- 15h à 16h30 - Espace Taurin et Traditions - Bosquet « place Pablo Picasso » - Becerrada

- 15h30 à 16h30 - Entre 2 Paseos - Musée des Cultures Taurines

- 16h à 17h - Spectacle équestre - Jardins de la Fontaine avec le spectacle Camarguissimo

- 17h30 – Corrida - Arènes

Pour acheter vos places c’est par ici par téléphone au 0 891 701 401 (0,225 € TTC/mn) ou directement au bureau de location des Arènes, 4 rue de la violette BP 61480 30017 Nîmes Cedex 1 ou encore sur le site Internet dédié aux arènes.

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio