Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 04.05.2020 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 1286 fois

DES NOUVELLES DE… Pascale Mourrut, responsable Les Républicains en Camargue

En cette période de confinement, Objectif Gard continue de parler politique. Du lundi au vendredi à 18h30, retrouvez le portrait d’un ou d’une élu(e) confiné(e). État d’esprit, mode de vie et point sur les dossiers… Restez connectés !
Pascale Mourrut sur son tapis de yoga au côté de son fidèle westie, Nanoushka (Photo : droits réservés)

Collaboratrice de la sénatrice Vivette Lopez et cadre de la fédération Les Républicains, Pascale Mourrut œuvre à son niveau pour limiter l’impact de la crise sanitaire. 

Ce mardi, notre journal s'arrête à Aigues-Mortes pour prendre des nouvelles de Pascale Mourrut. Responsable Les Républicains pour la 2e circonscription, la Gardoise fut candidate aux Législatives de 2017 mais n'a pas su s'imposer face au médiatique Gilbert Collard. 

Courroie de transmission

Depuis, elle est attachée parlementaire de la sénatrice Vivette Lopez(Les Républicains). Comme beaucoup, la crise sanitaire a chamboulé son quotidien. Sensible à la chose publique, Pascale Mourrut s’est demandée : « À quoi je pouvais servir dans cette crise ? » Une remise en question concrétisée, selon elle, par un travail « encore plus concret qu’en temps normal. » En lien avec les maires du territoire, Pascale Mourrut relaie les inquiétudes des élus locaux au niveau national et, en retour, transmet les directives de l’État. 

« C’est parfois flou, avoue-t-elle. Des annonces peuvent être décousues par des lois et vice-versa. » Le report du second tour des Municipales a d’ailleurs été un motif d’inquiétude. Les élus sortant devant continuer à assurer leurs fonctions le temps de la crise, malgré le résultat du premier tour. « Dans certaines communes, vous avez des situations délicates, explique-t-elle. Des maires ne se sont pas représentés. Ils doivent néanmoins gérer la crise avec leurs adjoints qui, parfois, se sont déchirés pendant la campagne électorale. » 

L'importance de la proximité

Dans ce flot d’inconnu, la crise sanitaire laisse place « à la solidarité » et « à l’importance de proximité. » Mécanicien, son mari a pu rouvrir son garage au Grau-du-Roi pour réparer les voitures des personnes devant se rendre au travail. « C’est un peu compliqué, il doit aller chercher ses pièces le matin à Montpellier ou Lunel. Mais il a la chance d’avoir un fournisseur local », explique Pascale Mourrut. 

À Aigues-Mortes, l’édile a mis de l’huile dans les rouages pour permettre à une agent de la municipalité, Élodie Cloux, de faire des masques. Un soutien qu’elle apporte aussi à la fleuriste, l’atelier du 8 avril « qui livre désormais à domicile. » Sur les bureaux de poste, « nous avons contacté la direction départementale pour indiquer qu’il n’y avait plus de billet. » De petites actions qui peuvent faire beaucoup.

Engagement politique et familial 

Pour la militante, « le volet politique est en sommeil. Je reste proche des militants mais les gens ne veulent pas faire de politique aujourd’hui. C’est compréhensible. » La préoccupation du moment de Pascale Mourrut, c’est plutôt celle d’une maman dont le fils, en deuxième année de BTS aéronautique, ne sait pas s’il va pouvoir passer ses oraux. « J’ai aussi ma fille au Grau-du-Roi avec qui je communique beaucoup », commente-t-elle. Confinée, chacun pimente son quotidien. Quand c’est possible, la Camarguaise se change les idées avec un peu de yoga, avant de partir sur d’autres fronts.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio