Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.02.2023 - Coralie Mollaret  - 2 min  - vu 913 fois

EXPRESSO À Nîmes, des socialistes préparent déjà les prochaines municipales

Allié de Pierre Jaumain, candidat au poste de premier fédéral, le pompier nîmois Nicolas Nadal se présente pour diriger la section PS de Nîmes. En toile de fond, la préparation des prochaines municipales 2026.

Plongés dans leur congrès, les militants socialistes sont appelés à désigner un nouveau responsable départemental le 9 février. Certains auront également à renouveler le responsable de leur section comme c’est le cas à Uzès, Bagnols ville et Nîmes. À Nîmes, l’actuel secrétaire de section, Pierre Garcia, a choisi de rendre son tablier « pour raisons personnelles ». Il explique : « J’ai un métier (architecte, NDLR) qui est très prenant. Pour exercer cette fonction correctement, il faut quand même y accorder du temps ».

Pierre Garcia rend son tablier 

De ses deux années de mandat, Pierre Garcia se souviendra « de la fin de l’érosion des militants » tournant aujourd’hui autour d’une soixantaine (dont 33 votants lors du dernier scrutin interne). Mais également « d’une présence plus accrue sur le terrain et la mise en place d’un dialogue continu avec l’ensemble des forces de Gauche sur le territoire ». Sachant qu’une fois par mois, toutes les forces de Gauche se retrouvent à la fédération pour discuter et ce, bien avant la création de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale).

Mardi soir, une assemblée générale s’est tenue en présence de ses deux potentiels successeurs : Fatima El Hadi et Nicolas Nadal. Pierre Garcia n’entend pas donner de consigne de vote. Il devrait toutefois voter pour Fatima El Hadi, membre de la motion dont il fait partie, celle du patron du PS national, Olivier Faure. Quant à Nicolas Nadal, responsable du syndicat Sud chez les pompiers du Gard, celui-ci fait partie de la motion du maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol. Motion défendue dans le Gard par le directeur de cabinet du Grau-du-Roi, Pierre Jaumain.

Fatima El Hadi
(Photo : droits réservés)

D’ailleurs, Pierre Jaumain s’est également porté candidat pour diriger la section nîmoise. Selon l’une de nos sources : « Il devrait se retirer au profit de Nicolas Nadal ». Depuis le lancement du congrès, une relation de proximité semble s’être créée entre les deux hommes, Nicolas Nadal devant le remplacer prochainement au cabinet du Grau-du-Roi. Cette alliance permettrait aux socialistes de se placer pour le prochain scrutin de 2026 même si « aujourd’hui, pas de doute : le leader de la Gauche est le communiste Vincent Bouget », souligne Nicolas Nadal.

Le duo aura-t-il les moyens de ses ambitions ? Militante depuis 2007, Fatima El Hadi revendique, elle, son absence « d’ambition personnelle au niveau de la mairie de Nîmes ». Elle reprend : « J’ai fait toutes les campagnes, tous les meetings du parti. Aujourd’hui, j’ai envie de m’investir davantage. Je suis là pour changer la vie des gens, pas la mienne...». Arrivé en 2017 « au moment où le PS n’était pas en grande forme », Nicolas Nadal met en avant son bilan à la tête du syndicat sud : « Quand je suis arrivé, il y avait quelques dizaines de syndiqués. Aujourd’hui, nous sommes 300 ! », conclut le Nîmois qui s’est déjà illustré par plusieurs grèves, dont l’occupation de l’avenue Feuchères. 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio