Politique
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 29.11.2022 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 1201 fois

EXPRESSO Un Grand'combien élu secrétaire national d'un jeune parti

Migliore

Sébastien Migliore savoure son élection au poste de secrétaire national de République souveraine. (Photo Corentin Migoule)

Ce dimanche 27 novembre, Sébastien Migliore, adjoint au maire de La Grand'Combe, a été élu secrétaire national du jeune parti République souveraine, fondé en 2019 par Georges Kuzmanovic.

Un Grand'combien à Paris. Adjoint au maire de La Grand'Combe délégué à l'Économie, Sébastien Migliore, 41 ans, a été élu ce dimanche secrétaire national de République souveraine au terme du congrès du parti. Proposé et soutenu par Georges Kuzmanovic (lire notre encadré), fondateur et président de cette jeune formation politique née en 2019, l'élu grand'combien a été plébiscité par les militants.

"C'est la récompense d'un travail de terrain de longue date. Plusieurs fois, on m'a demandé si j'étais disponible pour prendre des responsabilités nationales, indique Sébastien Migliore. Jusqu'à maintenant, j'avais refusé car j'avais énormément de boulot au niveau local. J'en ai toujours autant mais je pense que c'est le bon moment. J'ai de l'expérience, plusieurs années de mandat. Au vu de la conjoncture actuelle, il est temps de prendre ses responsabilités pour faire ce qu'on sait faire pour son pays."

Migliore
Sébastien Migliore savoure son élection au poste de secrétaire national de République souveraine. (Photo Corentin Migoule)

Médiateur social, pompier, l'ex-cégétiste dit se retrouver totalement dans cette jeune formation politique qu'il définit ainsi : "On peut comparer ce mouvement à un mélange entre la grandeur de la vision de De Gaulle et le social de Jean Jaurès." Et d'ajouter : "Je m'y reconnais car ma fibre sociale s'y retrouve. Ce que je mets en place au quotidien localement, ça peut se décliner nationalement."

Bras droit d'un élu communiste, ex-collaborateur de Jean-Luc Mélenchon à La France insoumise, Sébastien Migliore a aussi endossé le rôle officieux de directeur de campagne de l'élu nîmois François Courdil (Les Républicains) lors des dernières Législatives. Opportuniste pour certains, pragmatique pour d'autres, le quadragénaire assume et trace sa route au gré de ses envies. 

En cédant aux sollicitations de Georges Kuzmanovic, le Grand'Combien rend aussi la pareille à un ami de longue date. "J'ai toujours gardé contact avec lui. Il m'a toujours soutenu pendant mes péripéties (relire ici)", admet-il. En qualité de secrétaire national chez République souveraine, l'élu sera chargé d'animer la vie du mouvement sur le plan organisationnel et sur les questions relatives aux élections, avec en ligne de mire les Européennes en 2024.

"Ce n'est pas rien d'avoir un Grand'combien aux affaires nationales" 

"Je pense qu'il y a des partis avec lesquels on doit discuter pour former une belle liste. Je vais m'y atteler. Nationalement, on a de bons contacts avec Henri Guaino, Fabien Roussel... On ne ferme la porte à personne, sauf à la Droite dure !", résume Sébastien Migliore. Récemment, Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidaire et progrès, a aussi fait partie des soutiens de Georges Kuzmanovic.

Élu secrétaire national de République souveraine ce dimanche 27 novembre dans l'après-midi, l'adjoint de Patrick Malavieille avait donné la primeur de l'information au maire de La Grand'Combe : "Je lui ai annoncé un peu avant tout le monde. C'est normal, je suis dans la transparence car c'est quand même le maire de ma ville. Il l'a pris avec sympathie à mon égard. Je pense qu'il voit ça plutôt d'un bon œil pour moi et peut-être aussi pour la commune, parce que ce n'est pas rien d'avoir un Grand'combien aux affaires nationales !" 

Une fonction qui se déclinera localement puisque Sébastien Migliore sera aussi secrétaire départemental du parti et membre du bureau régional. Une petite revanche, sans doute, aux yeux de celui dont l'envol politique avait été tué dans l'œuf au début des années 2010...

Qui est Georges Kuzmanovic ?

Humanitaire, enseignant à l’université, militaire, cadre en entreprise, Georges Kuzmanovic a un CV bien chargé. Insoumis de 2016 à 2018 en qualité de conseiller de Jean-Luc Mélenchon sur les questions internationales, entre autres, il quitte LFI pour fonder son propre parti baptisé République souveraine en 2019. Candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2022, il ne parvient pas à réunir les 500 parrainages après avoir présenté un programme construit autour d'une sortie du commandement intégré de l'OTAN, une politique de planification étatique et de réindustrialisation, ainsi que du développement de l'énergie nucléaire et de la mise en place du référendum d'initiative citoyenne.

Corentin Migoule

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais